Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Comite pour une Nouvelle Resistance- CNR
  • Le blog de Comite pour une Nouvelle Resistance- CNR
  • : L’association, s’inspirant des idéaux et des réalisations énoncés et établis par le Conseil National de la Résistance (C.N.R.) a pour but la mise en œuvre de réflexions, d’initiatives et d’actions visant à faire naître et vivre une « Nouvelle Résistance » favorisant la défense des conquêtes des mouvements sociaux de notre République.
  • Contact

comité pour une nouvelle résistance C N R 06

Rechercher

Lucie Aubrac résistante

St André des Alpes / 9 /07/11

Comité pour une Nouvelle Resistance- CNR / St André des Alpes / 9 / 07/ 11

 

Explication du maire , des raisons pour lesquelles  lui  et son équipe aient refusé le matin meme l'accès  à la salle alors que cette journée était prévue , organisée de longue date ...

Tout se termina bien  , Monsieur le maire et son équipe  ont fini par " capituler "  face à l'indignation de nos résistants d'hier...

13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 12:11

http://img.over-blog.com/511x421/3/06/23/69/retraites_dessin.jpg

 

Pour information

 

 

Avec la CGT, faire de la retraite un droit pour les jeunes

 

Jeunes salariés, jeunes précaires, jeunes en demande d’emploi, la réforme des retraites annoncée prévoit, pour ceux nés à partir de 1973, de devoir cotiser quarante-trois années afin de bénéficier du droit à la retraite à taux plein.


Vous êtes les premières victimes du chômage et les plus touchés n’ont pas eu l’opportunité de bénéficier d’un parcours d’étude ou de formation assez qualifiante.


Pour ceux qui suivent des études vous êtes de plus en plus nombreux à devoir travailler pour les financer. Vous économisez sur toutes vos dépenses même celles de premières nécessités.


Les jeunes obtiennent en moyenne leur premier contrat à durée indéterminée à 26 ans. Vos salaires sont très bas et les augmentations dans les déroulements de carrière sont de plus en plus rares.


Au nom du coût du travail, employeurs et gouvernement mettent en place des dispositifs qui précarisent de plus en plus de salariés.


Pour la CGT, le travail n’est pas un coût, c’est une richesse !


La France reste un pays riche mais les inégalités restent insupportables, le chômage est massif, les travailleurs et retraités pauvres sont de plus en plus nombreux.


Nous revendiquons un salaire minimum brut de 1 700 euros (avec cotisations sociales) dans le privé comme dans le public.


Augmenter les salaires est nécessaire pour l’économie et permettra de rentrer plus de recettes sous forme de cotisations sociales dans notre système de retraite par répartition.


Le projet annoncé est profondément injuste pour les salariés et la situation de la jeunesse doit faire l’objet d’autres réponses parce que l’allongement de cotisation encore et toujours, c’est condamner la jeunesse à être au chômage aujourd’hui et toucher une retraite incomplète et faible demain !


La CGT demande donc au gouvernement de réécrire son projet de loi et de reprendre nos propositions :

Revenir sur l’allongement de la durée de cotisation et sur un droit de départ à 60 ans ;


Validation des années d’étude pour le calcul de la carrière et de la pension de retraite ;


Validation des périodes de stage et leur réglementation afin qu’elles ne constituent pas des emplois déguisés ;


Validation en cas de précarité subie, de droit à la retraite au même niveau que le droit acquis par le travail.


La CGT appelle les jeunes salariés à se mobiliser dans les futures actions.

 

Dès le 18 septembre 2013, jour du Conseil des ministres, avec dix-sept organisations de jeunesse des initiatives auront lieu sur tout le territoire, en particulier à Paris : Rendez-vous à 11h00, Place Chassaigne Guyon (près de l’Elysée), Métro Philippe du Roule – Ligne 9

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Comite-pour-une-Nouvelle-Resistance -CNR - dans La lutte des classes
commenter cet article

commentaires

Vinnie Reb 14/09/2013 19:36

C'est quoi qu'on met derrière le mot "jeune" ? Les gens nés en 1973 sont tous des quadras ! Lesquels sont certes jeunes par rapport à des gens de 7 ans, mais de quels jeunes on parle ? Est-ce qu'on
réalise que les gens nés en 1973 - donc ceux concernés par les 43 de cotisations - ont tous au moins 40 ans ? Ce ne sont plus des jeunes de 20 à 30 ans. Mais bon, nous autres les quadras avons été
la 1ère génération à entrer tard sur le marché du travail, à avoir connu la précarité (et à la connaître toujours pour certains), à avoir des parcours professionnels chaotiques, à ne pas avoir
connu la progression salariale dans une entreprise (comment la connaître si on change de boulot tous les 2 ou 3 ans, parfois moins, au gré de l'intérim et des CDD), et en plus on devra bosser
jusqu'à 68-70 ans ! On sera peut-être la 1ère génération post-1945 à mourir au travail aussi.