Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Comite pour une Nouvelle Resistance- CNR
  • Le blog de Comite pour une Nouvelle Resistance- CNR
  • : L’association, s’inspirant des idéaux et des réalisations énoncés et établis par le Conseil National de la Résistance (C.N.R.) a pour but la mise en œuvre de réflexions, d’initiatives et d’actions visant à faire naître et vivre une « Nouvelle Résistance » favorisant la défense des conquêtes des mouvements sociaux de notre République.
  • Contact

comité pour une nouvelle résistance C N R 06

Rechercher

Lucie Aubrac résistante

St André des Alpes / 9 /07/11

Comité pour une Nouvelle Resistance- CNR / St André des Alpes / 9 / 07/ 11

 

Explication du maire , des raisons pour lesquelles  lui  et son équipe aient refusé le matin meme l'accès  à la salle alors que cette journée était prévue , organisée de longue date ...

Tout se termina bien  , Monsieur le maire et son équipe  ont fini par " capituler "  face à l'indignation de nos résistants d'hier...

15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 19:40

15 ans, l’âge de tous les possibles

L’an dernier, avec plus de 4000 participants Le Festival a dépassé les prévisions les plus optimistes et tout laisse à penser qu’il en sera de même cette année.

Coté Jardin, le défrichage des décentralisations, ouvert il y a une demi-douzaine d’années, continue à porter ses fruits puisque les séances organisées en dehors de Nice, ville mère, attirent davantage de spectateurs, scolaires et adultes confondus.
2351Culture-festivalCerise sur le gâteau, les séances « in situ » (qui se déroulent à l’intérieur des établissements scolaires)  innovées il y a deux ans, développées l’an dernier, augurent d’un nouvel et intéressant ancrage, notamment à Nice, du public collégien et surtout Lycéen. Voilà une initiative encourageante qui permet de rallier au Festival, de nouveaux établissements scolaires, puisque cette année, pas moins de six lycées et deux collèges, soit 54 classes, bénéficieront de ce type de projection rendu possible il est vrai par le passage au numérique de grands chef d’œuvres anciens.
Enfin, comme l’an dernier, la grande salle de cinéma de « l’Espace Garibaldi », accueillera l’avant première du Festival, avec au programme deux projections animées par le cinéphile Daniel Fimbel (Président de Ciné-café), avec la participation de l’historien Jean-Louis Panicacci : Le Passage du Rhin d’A. Cayatte (avec C. Aznavour et Nicole Courcel) ; Stalag 17, film américain de Billy Wilder, oscar du meilleur rôle masculin pour William Holden.

 
Devoir d’éducation. Cette année, La quinzième  édition—qui comme les précédentes participe du « devoir de mémoire-- se déroulera  du 17 au 25 novembre, avec des séances destinées aux scolaires (classes de troisième et étudiants), d’autres aux adultes, toutes les entrées étant gratuites. Au menu, une quarantaine de séances, une vingtaine de films (fiction et documentaire), à Nice bien sur mais également dans la douzaine de villes du département où cette manifestation est bien ancrée, avec de nouveaux sites, dont Peille et Guillaume. A Nice, qui demeure l’épicentre de la manifestation, le Cedac de Cimiez accueillera prioritairement les scolaires, et le cinéma « Mercury » les séances tout public.

 
Comme tous les ans, les films seront présentés, animé et débattus par un grand nombre d’intervenant liés à la fois au cinéma et à l’histoire, parmi lesquels les cinéastes Isabelle Balducchi documentariste réalisatrice de Le secret de Zia Maria, Fréderic Daudier co-réalisateur de Juin 40 la bataille oubliée des Alpes maritimes, Christophe Malavoy, comédien, réalisateur de Zone Libre, les historiens Henri Beraud, Helène Chaubin, Jean Marie Guillon, Guy Krivopissko, Henrique Seknadje et Jean-louis Panicacci, le cinéphile Daniel Fimbel, etc.…

 
Trois thèmes. Pour cette édition 2012, trois thèmes ont été retenus : « La France en 1940 » avec des films comme L’appel du 18 juin de Félix Olivier ; Juin 40, la bataille oubliée des Alpes Maritimes de Fréderic Daudier et du réalisateur local Thierry Maria dont le Festival avait passé un documentaire sur la libération de Saint Sauveur tourné avec les élèves et les gens du village ; Jeux interdits de René Clément ou encore « Les Egarés d’André Téchiné (avec Emmanuelle Béart), Bon Voyage de Jean-Paul Rappeneau (avec C. Depardieu et I. Adjani), ou encore Désobeir, le juste de Bordeaux qui retrace le rôle déterminant du consul du Portugal à Bordeaux  dans le sauvetage de milliers de réfugiés juifs (avec Bernard Lecoq dans une interprétation très remarquée).

 
Deuxième thème : « Captivité et Evasion » avec notamment les films Stalag 17 ; Les Culottes rouges d‘Alex Joffe (avec Bourvil et Laurent Terzieff) ; Le Caporal épinglé de Jean Renoir (avec Claude Rich et Jean Carmet) ; ou La Vache et le prisonnier d’Henri Verneuil avec Fernandel et sa célèbre Marguerite.
Troisième thème : « La Fin de l’axe Rome Berlin » avec des séances qui font la part belle aux réalisations internationales : Païsa, primé au festival de Venise, Allemagne année Zéro, primé au festival de Locarno, Rome ville ouverte, Grand Prix au Festival de Cannes 1946 (avec l’inoubliable Anna Magnani) de Roberto Rossellini ; La Nuit de San Lorenzo, prix spécial du jury à Cannes, des frères Taviani ; ou La Chute de l’Allemand Olivier Hirschbielgel.

 
Enfin, aux cotés de ces trois thèmes figure une sélection de films classiques, Tels L’Armée des ombres de JP Melville (avec Ventura, Meurisse Simone Signoret); La Traversée de Paris d’Autant Lara  (avec Gabin, Bourvil et De Funès) ; L’Armée du crime de Robert Guediguian ; Indigènes de Rachid Bouchareb (avec Djamel Debouze) etc.

 
Comme on peut le constater, bon nombre de réalisations récentes ont été programmées. . On peut également noter qu’un effort est fait  pour présenter des films étrangers, italiens, allemands, américains même si, et c’est normal,  la part belle est faite au cinéma français, notamment dans des films récents, le plus récent d’entre eux étant le film « Elle s’appelait Sarah » de Gilles Paquet-Brenner qui a battu des records d’audience mérités…

 
Cette année en novembre, ce Festival, qui n’a pas d’équivalent en France, illuminera ses salles noires de ses 15 bougies… 15 ans ! L’Age de tous les possibles.


Alex PUVEREL - Journal le Patriote 

 

Toutes les scéances sont gratuites
début vendredi 14h a Nice a l'espace garibaldi avec "le passage du rhin" d'André cayatte

 

Un superbe programme entre autre:

Vendredi 16 / NICE a l'espace Garibaldi

-14h le passage du Rhin d'André Cayatte

-19h Stalag 17 de Billy Wilder 

 

Au CEDAC de Cimiez les sceances du matin et de 14h sont destinées au scolaires;le public adulte est admis en fonction des dispo. les sceances du soir 17h 20h sont ouvertes a tous

Lundi 19      

-9h30 le caporal épinglé de Jean Renoir

-14h la vache et le prisonnier d'Henri Verneuil

-17h la bataille oublié des alpes maritimes de F.Daudier et T.Maria

-20h le secret de Zia Maria d'Isabelle Balducchi

Mardi 20

-9h30 la traversé de Paris de C.Autant Lara

-14h Zone libre de C.Malavoy Mercredi 21 9h30 Désobeir de J.Santoni    

 

-au cinema Mercury (grande salle)  

Mercredi 21

-20h Indigenes de R.Bouchareb

-20h jeudi 22 au Mercury "Elle s'apelait Sarah"

-vendredi 20h au Mercury "la nuit de San Lorenzo" , 

 

et dans l'arriere pays 

-a Puget Thenier vendredi 16 a 21h "Bon voyage" , a Roquefort les pins vendredi 16 a 20h "La chute" , a CONTES vendredi 23  a 20h " L'armée des ombres" .

 a Puget thenier ,Roquefort les pins le 16 novembre,la Brigue et Peille le 17, Carros le 18,Contes le 23 a 20h avec " l'armée des ombres" de JP.Melville et Guillaume le 24 cloturera le festival avec a 14h30 "Rome ville ouverte"

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Comite-pour-une-Nouvelle-Resistance -CNR - dans Films - Docs
commenter cet article

commentaires