Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Comite pour une Nouvelle Resistance- CNR
  • Le blog de Comite pour une Nouvelle Resistance- CNR
  • : L’association, s’inspirant des idéaux et des réalisations énoncés et établis par le Conseil National de la Résistance (C.N.R.) a pour but la mise en œuvre de réflexions, d’initiatives et d’actions visant à faire naître et vivre une « Nouvelle Résistance » favorisant la défense des conquêtes des mouvements sociaux de notre République.
  • Contact

comité pour une nouvelle résistance C N R 06

Rechercher

Lucie Aubrac résistante

St André des Alpes / 9 /07/11

Comité pour une Nouvelle Resistance- CNR / St André des Alpes / 9 / 07/ 11

 

Explication du maire , des raisons pour lesquelles  lui  et son équipe aient refusé le matin meme l'accès  à la salle alors que cette journée était prévue , organisée de longue date ...

Tout se termina bien  , Monsieur le maire et son équipe  ont fini par " capituler "  face à l'indignation de nos résistants d'hier...

3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 07:10

 http://img.over-blog.com/400x237/4/77/97/72/histoire/Munich-agreement.jpg

de gauche à droite : Chamberlain (G.B), Daladier (France), Hitler, Mussolini.

 

 

Le secrétaire national du Parti socialiste a cru bon de condamner l' "esprit munichois" de ceux qui n'approuvent pas la position du Président Hollande au sujet d'une intervention en Syrie.


Il faisait donc allusion aux accords de Munich, signés par les gouvernements anglais et français sous l'injonction d'Hitler, en septembre 1938. Pour éviter un conflit, le gouvernement Daladier (radical) accepta d'abandonner l'allié tchécoslovaque au nazis, qui annexèrent la partie germanophone de la Tchécoslovaquie, avant d'occuper totalement ce pays un peu plus tard.


Peut-être le secrétaire national du Parti socialiste aurait pu préciser que, lorsque l'Assemblée Nationale approuva ces accords, seuls votèrent contre les députés communistes, un député socialiste et un député de droite. Le Parti socialiste, totalement "munichois", avait approuvé les accords, comme précédemment il avait approuvé la "non-intervention" devant l'agression franquiste contre la République espagnole..


Certes, comparaison n'est pas raison. Et de bons esprits, balayant les interrogations et les critiques tous azimuts devant l'actuelle politique internationale des socialistes, nous expliquent que, tirant la leçon de ses erreurs passées, le Parti socialiste est dorénavant aux premières lignes de l'intervention contre les dictateurs sanglants. D'autant, ajoutent-ils, qu'à la différence de 1938, ce n'est pas la guerre que risque la France sur son sol et dans sa chair. Quelques bonnes frappes (à suivre à la télévision), et à la limite quelques sacrifices de soldats de métier... À se demander pourquoi les Britanniques ont dit non, et pourquoi Obama hésite encore...


René Merle, agrégé d'histoire, docteur ès lettres, chroniqueur et romancier 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Comite-pour-une-Nouvelle-Resistance -CNR - dans Politique
commenter cet article

commentaires