Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Comite pour une Nouvelle Resistance- CNR
  • Le blog de Comite pour une Nouvelle Resistance- CNR
  • : L’association, s’inspirant des idéaux et des réalisations énoncés et établis par le Conseil National de la Résistance (C.N.R.) a pour but la mise en œuvre de réflexions, d’initiatives et d’actions visant à faire naître et vivre une « Nouvelle Résistance » favorisant la défense des conquêtes des mouvements sociaux de notre République.
  • Contact

comité pour une nouvelle résistance C N R 06

Rechercher

Lucie Aubrac résistante

St André des Alpes / 9 /07/11

Comité pour une Nouvelle Resistance- CNR / St André des Alpes / 9 / 07/ 11

 

Explication du maire , des raisons pour lesquelles  lui  et son équipe aient refusé le matin meme l'accès  à la salle alors que cette journée était prévue , organisée de longue date ...

Tout se termina bien  , Monsieur le maire et son équipe  ont fini par " capituler "  face à l'indignation de nos résistants d'hier...

10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 11:47

lu sur Diablo :

 

SNCF

CGT-cheminots-versailles1.jpg

 

Réforme ferroviaire : la provocation de trop qui met la grève reconductible à l'ordre du jour !

Après la manifestation massive des cheminots à Paris, qui a rassemblée plus de 22 000 cheminots contre la réforme ferroviaire, le gouvernement devait recevoir les 3 organisations syndicales CGT-Sud-UNSA pour écouter leurs propositions le 4 juin 2014.

 

Il est évident que le projet de loi Cuvillier/Pépy est totalement inacceptable, car il porte en lui la destruction de la SNCF, entreprise publique historique et structurante, et la casse des droits sociaux des cheminots, le tout pour préparer une privatisation généralisée du réseau ferré national à moyen terme.

 

Or, bien loin d'annoncer le retrait de ce projet de loi massivement rejeté par les cheminots, voir même son report, le gouvernement a affiché son mépris le plus total pour le corps cheminot en annulant purement et simplement le rendez-vous !

 

Cette nouvelle provocation du pouvoir est décidément celle de trop.

 

Voilà pourquoi, relayant les aspirations combatives de leurs bases, la fédération CGT des cheminots et Sud Rail ont déposé un préavis de grève nationale reconductible par tranche de 24h, à compter du mardi 10 juin prochain à 19h.

 

Après l'ANI, la hausse de la TVA, le "pacte de responsabilité", les attaques contre les intermittents, les hôpitaux, le gel du traitement des fonctionnaires et maintenant ce passage en force sur la réforme ferroviaire, il est clair que le gouvernement PS, a fait le choix définitif de se suicider politiquement pour satisfaire les intérêts de classe du patronat.

 

Face à cette attaque de classe, nous n'avons donc rien à attendre de négociations à froid, rien à attendre d'amendements parlementaires, nous ne devons compter que sur nous-même, que sur nos propres forces pour les mettre genoux à terre et défendre nos intérêts de classe.

 

La grève reconductible est notre arme, pas pour peser sur des débats parlementaires, mais pour paralyser l'économie du pays, pour contraindre ce gouvernement au service de la finance de retirer son projet de loi mortifère et anti-social, et imposer une autre réforme.

 

Une réforme tenant dans la réintégration de RFF au sein de l'EPIC SNCF et dans l'unification de toute la famille cheminote sous un même statut de haut niveau, au sein d'un grand monopole public, au service des intérêts populaires en matière de transport ferroviaire de voyageurs et de marchandises.

 

En nous plaçant ainsi en état de légitime défense sociale, en nous poussant ainsi à la lutte à mort contre cette attaque sans précédent de nos droits sociaux, le gouvernement joue un jeu dangereux : il prend le risque de fédérer autour de cette locomotive cheminote en colère, un train des luttes fédérant tous les travailleurs sur qui les coups pleuvent depuis trop longtemps...

 

A NOUS DE TRANSFORMER CETTE ATTAQUE HISTORIQUE CONTRE LES CHEMINOTS, EN DÉFAITE HISTORIQUE DE CE GOUVERNEMENT AUX ORDRES DE LA FINANCE !

 

 _________________________________________________________________________________________________http://img.over-blog-kiwi.com/970x301-ct/0/94/23/64/20140224/ob_b0a13e_bandeau-cgt-versailles.tif

Veillée d'arme pour les cheminots...

10 Juin 2014


 Ça y est, à partir de ce soir à 19h la grève nationale reconductible contre la réforme ferroviaire

voulue par le gouvernement et la direction de la SNCF va commencer.

 

Ils ont voulu l'épreuve de force, ils l'ont eu, ils ont hissé le pavillon noir, en retour les cheminots

dressent leur drapeau rouge, car à en croire les remontées du terrain, le mouvement sera massif et puissant.

 

Face à un gouvernement de casse sociale qui semble prêt à se suicider politiquement pour la défense exclusive des intérêts du Capital, il ne s'agira donc pas d'une grève de lobbying pour montrer

"qu'on est nombreux à ne pas être content", il s'agit d'une guerre, d'une guerre de classe où

les cheminots doivent paralyser le pays par la grève, pour mettre à genoux les puissances

de l'argent, afin de contraindre le gouvernement à céder sur toute la ligne.


Le syndicat CGT des cheminots de Versailles appel donc les grévistes à ne pas faire la grève

"à la maison", mais à faire une grève active, à venir en masse aux AG et aux rassemblement, manifestations pour se faire entendre au plus haut niveau, jusqu'à la bourse de Paris

et l'hôtel Matignon !

 

Nous appelons les cheminots grévistes de notre périmètre à venir dès demain à l'Assemblée Générale qui se tiendra à 11h sur le parking de la gare de Versailles

Chantiers, derrière les locaux syndicaux, pour définir ensemble nos

revendications et décider des actions à mener et de la suite à donner au mouvement.

 

Dès que le mouvement est lancé, il n'appartient plus aux états majors syndicaux mais bien aux travailleurs en grève, qui doivent le conduire par eux-mêmes, démocratiquement.

 

Alors oui, c'est une guerre, une guerre qui s'annonce décisive pour l'avenir du ferroviaire

de notre pays et pour les conditions de travail des cheminots, une guerre où il n'y aura pas

de 2ème place pour le perdant.

 

En passant en force sur la réforme ils ont hissé le pavillon noir,

dressons tous ensemble notre drapeau rouge !

 


SOURCE

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Comite-pour-une-Nouvelle-Resistance -CNR
commenter cet article

commentaires