Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Comite pour une Nouvelle Resistance- CNR
  • Le blog de Comite pour une Nouvelle Resistance- CNR
  • : L’association, s’inspirant des idéaux et des réalisations énoncés et établis par le Conseil National de la Résistance (C.N.R.) a pour but la mise en œuvre de réflexions, d’initiatives et d’actions visant à faire naître et vivre une « Nouvelle Résistance » favorisant la défense des conquêtes des mouvements sociaux de notre République.
  • Contact

comité pour une nouvelle résistance C N R 06

Rechercher

Lucie Aubrac résistante

St André des Alpes / 9 /07/11

Comité pour une Nouvelle Resistance- CNR / St André des Alpes / 9 / 07/ 11

 

Explication du maire , des raisons pour lesquelles  lui  et son équipe aient refusé le matin meme l'accès  à la salle alors que cette journée était prévue , organisée de longue date ...

Tout se termina bien  , Monsieur le maire et son équipe  ont fini par " capituler "  face à l'indignation de nos résistants d'hier...

30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 12:12

29 AOÛT 2013 |  par  CHRISTIAN DELARUE

 

La politique et la démocratie pour un meilleur développement !

Et même un tout autre développement sur plusieurs points !

 

http://static.mediapart.fr/files/imagecache/photo_blog_grande/blog/img/dsc_0023.jpgLa tendance est depuis des années au renforcement du développement inégal et combiné du capitalisme.

 

L'argent va donc à l'argent et le développement matériel multiforme va là ou les plus riches sont implantés. L'inégalité sociale se combine avec l'inégalité de développement territorial. Pourtant, les politiques, de gauche surtout, ont pu naguère prendre la mesure des inconvénients du désert français et l'avantage d'une certaine décentralisation qui permet de revivifier les zones rurales et les campagnes.


Cette revivification passe nécéssairement par plus d'économie non marchande, celle en capacité de satisfaire une demande non rentable ou non solvable. Autrement dit par l'implantation de services publics fonctionnant en service publics ! Il ne s'agit pas d'ignorer le rôle des entreprises, des centres commerciaux notamment. Mais il n'y a pas que le marché et le commerce pour faire vivre un quartier, une ville.


Une telle économie non marchande suppose un système d'imposition juste et efficace pour redistribuer l'argent des riches vers les services publics de la nation. 

 

Tout est lié entre la nation vue de gauche, le fiscal, le social, l'écologie et les services publics travaillant pour la satisfaction des besoins du peuple-classe et pas ceux des très très riches. 

 

Et une autre démocratie aussi, beaucoup plus participative ! L'international est aussi à intégrer pour élargir le combat des peuples-classes. C'est assez dire que ce billet est du condensé de développements conséquents qui s'articulent. Il s'agit beaucoup plus d'un tout autre développement qu'un meilleur développement qui suppose peu ou prou que quelques modifications de peu d'importance, inscrites dans une logique fondamentale peu modifiée.


Cette volonté politique est désormais défaillante au profit de l'initiative privée, laissée à elle-même. Mais le capitalisme ne se développe pas - jamais - de façon égalitaire comme la logique de service public. Le capitalisme va là ou il y a du profit à faire via une demande solvable, pas là ou il y a des besoins populaires à faible solvabilité. Il ignore aussi la péréquation tarifaire.


XX


La tendance est depuis des années au renforcement du développement inégal et combiné du capitalisme. Cela signifie que la volonté politique n'est pas, et depuis longtemps, à compenser le mal-développement privé des industries et du commerce, qui se concentre sur les grandes villes, sur les zones cotières, par une implantation de services publics. La tendance lourde est au contraire à la suppression des unités de services publics dans les campagnes (soit par suppression pure et simple soit par fusion de services de proximité). Le secteur rural est délaissé au profit du secteur urbain. Et au sein de l'urbain le centre-ville est préféré aux zones plus pauvres.


Un argument de plus est invoqué pour la cure d'amaigrissement des services publics : l'informatisation de la société. Il n'y aurait plus besoin de se déplacer vers une unité matérielle avec ses agents. L'échange de renseignements et de services peut se faire via le web. Cet argument prend acte d'une évolution certaine quoique très inégale pour en tirer une mauvaise conclusion. Le fait d'avoir un accès internet n'épuisera jamais le besoin d'un échange direct de personne à personne pour certains problèmes. Et c'est quand on a des problèmes divers que l'on a besoin du service public et que l'on ne veut pas courir à dix ou vingt kilomètres !


De plus on peut apprécier l'usage de l'internet mais contester le fait que les gains de productivité n'aillent pas vers les couches populaires mais encore et toujours vers les riches ! L'internet pose la question de la justice sociale. Des gains de productivité peuvent toujours se traduire en nouvelle RTT (sans perte de salaire) pour diminuer le chômage ! Or la tendance générale est au renforcement de l'exploitation de la force de travail de ceux et celles qui travaillent déjà et selon des formes toujours plus élaborées mais qui in fine sont : intensification du travail, plus de temps de travail effectué, moins de salaires !


Pourquoi ce mal-développement qui peut être extrême dans certaines zones délaissées de la République ?

 

C'est que l'initiative de sa conception et de sa mise en oeuvre est laissé à l'oligarchie, à la technocratie.

Les citoyens en zone rurale n'ont rien à dire. Pas plus les agents du service public ! La démocratie ne va pas jusqu'à ce que l'on débatte des défauts du manque d'implantation des services publics. Ce genre de débat, il est vrai, remettrait en cause toute la politique néolibérale menée depuis trente ans !

Christian Delarue


 Un exemple symbolique :


A Caulnes une trésorerie disparait, une agence d'assurance prend la place ! Les finances publiques s'effacent, les finances privées s'implantent.


 En fait il y a fusion de services entre Caulnes et Broons au profit de Broons. Les travaux sont en cours pour qu'AXA, une agence d'assurance et de spéculation financière qui était à l'étroit en face, puisse bientôt prendre la place pour proposer sa quincaillerie !


 Trésorerie : Caulnes et Broons ne font plus qu'un , Broons 24/01/2013 - ouest-france.fr

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Tresorerie-Caulnes-et-Broons-ne-font-plus-qu-un-_22020-avd-20130124-64438592_actuLocale.Htm

 

 

http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-delarue/290813/la-politique-et-la-democratie-pour-un-meilleur-developpement

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Comite-pour-une-Nouvelle-Resistance -CNR - dans Politique
commenter cet article

commentaires