Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Comite pour une Nouvelle Resistance- CNR
  • Le blog de Comite pour une Nouvelle Resistance- CNR
  • : L’association, s’inspirant des idéaux et des réalisations énoncés et établis par le Conseil National de la Résistance (C.N.R.) a pour but la mise en œuvre de réflexions, d’initiatives et d’actions visant à faire naître et vivre une « Nouvelle Résistance » favorisant la défense des conquêtes des mouvements sociaux de notre République.
  • Contact

comité pour une nouvelle résistance C N R 06

Rechercher

Lucie Aubrac résistante

St André des Alpes / 9 /07/11

Comité pour une Nouvelle Resistance- CNR / St André des Alpes / 9 / 07/ 11

 

Explication du maire , des raisons pour lesquelles  lui  et son équipe aient refusé le matin meme l'accès  à la salle alors que cette journée était prévue , organisée de longue date ...

Tout se termina bien  , Monsieur le maire et son équipe  ont fini par " capituler "  face à l'indignation de nos résistants d'hier...

7 septembre 2013 6 07 /09 /septembre /2013 08:05

http://cgtevry.fr/wp-content/uploads/2013/04/05-bce-amnistie-fiscale-credit-impot-competitivite-complementaire-sante-emprunts-toxiques-150x150.jpg

 

 

 

Selon une fuite exploitée par le quotidien Les Échos dans son édition d’hier, l’État remettrait en cause les avantages fiscaux des salariés dont la complémentaire santé s’insère dans un contrat collectif.


La totalité des avantages fiscaux et sociaux accordés aux contrats collectifs représente environ cinq milliards par an pour l’État, soit 260 euros en moyenne par contrat. Cette somme va mécaniquement s’alourdir avec la loi sur l’emploi adoptée en mai 2013 et qui prévoit de généraliser les complémentaires santé dans les entreprises.


Le gouvernement envisagerait de supprimer une partie des avantages qui bénéficient aux contrats collectifs de complémentaires santé souscrits par les salariés dans les entreprises. Ces contrats bénéficient de deux types d’aides. D’une part, la participation de l’employeur au financement des contrats est partiellement exemptée de cotisations sociales, ce qui coûte 1,6 milliard d’euros par an. D’autre part, la participation des salariés aux contrats est déduite de leur revenu imposable, même quand l’entreprise en prend en charge une partie. La suppression de cette déduction devrait se traduire par une augmentation de l’impôt sur le revenu pour ces salariés de près de 1 milliard d’euros.


Dans les faits, les salariés ne savent pas toujours précisément qu’ils bénéficient de cette déduction. Celle-ci est calculée par les entreprises, et n’est pas toujours lisible sur la fiche de paie. Sa suppression va néanmoins avoir un effet immédiat sur le revenu taxable qui apparaîtra sur leur feuille d’impôts.


Les contrats collectifs couvrent 76 % des salariés, soit 13 millions de personnes

 


 

 

 

 

Le régime fiscal de l’assurance complémentaire santé va être réformé dès cet automne. Les salariés qui bénéficient d’un contrat d’entreprise déduisent aujourd’hui à la fois leur cotisation et le versement de l’employeur. Une situation qui ne devrait pas perdurer, ce qui pourrait effet d’augmenter leur revenu imposable.

Article de Ivan Best


>>> Lire cet article… La Tribune

 


 


Partager cet article

Repost 0
Published by Comite-pour-une-Nouvelle-Resistance -CNR - dans Santé
commenter cet article

commentaires