Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Comite pour une Nouvelle Resistance- CNR
  • Le blog de Comite pour une Nouvelle Resistance- CNR
  • : L’association, s’inspirant des idéaux et des réalisations énoncés et établis par le Conseil National de la Résistance (C.N.R.) a pour but la mise en œuvre de réflexions, d’initiatives et d’actions visant à faire naître et vivre une « Nouvelle Résistance » favorisant la défense des conquêtes des mouvements sociaux de notre République.
  • Contact

comité pour une nouvelle résistance C N R 06

Rechercher

Lucie Aubrac résistante

St André des Alpes / 9 /07/11

Comité pour une Nouvelle Resistance- CNR / St André des Alpes / 9 / 07/ 11

 

Explication du maire , des raisons pour lesquelles  lui  et son équipe aient refusé le matin meme l'accès  à la salle alors que cette journée était prévue , organisée de longue date ...

Tout se termina bien  , Monsieur le maire et son équipe  ont fini par " capituler "  face à l'indignation de nos résistants d'hier...

8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 18:17

http://cmalojikamoi.c.m.pic.centerblog.net/27lhv6go.jpg8 septembre 2013 


 

Une recherche de documentation sur ‘’les contrats aidés’’ m’a inspiré ce titre. Vous comprendrez en lisant la suite.


 

 

 

 

 

Extrait du document officiel du ministère de l’emploi Intitulé :


 

‘’Emplois d’avenir’’


‘’Le guide de l’employeur’’



Document PDF consultable et chargeable à l’adresse suivante : 

http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/A5_GUIDE_EMPLOYEUR_2013.pdf


Voici l’extrait :


> Les engagements de l’État


L’État s’engage à financer 100 000 emplois d’avenir en 2013 et 50 000 supplémentaires en 2014 ( soit 150 000 au total ).

L’aide de l’État pour l’embauche d’un jeune en emploi d’avenir est de 75 % du

SMIC* brut pour les employeurs du secteur non marchand et 35 % pour le secteur marchand (cf. arrêté du ministre de l’Emploi et du ministre du Budget).

Pour les entreprises d’insertion, un taux intermédiaire de 47 % d’aide de l’État est appliqué.


Simulation emploi temps plein secteur non marchand

Rémunération brute niveau SMIC (au 1er janvier 2013 ) 1430 €

Montant de l’aide 1072 €

Reste à payer pour l’employeur 358 €


Simulation emploi temps plein secteur marchand

Rémunération brute niveau SMIC (au 1er janvier 2013 ) 1430 €

Montant de l’aide 500 €

Reste à payer pour l’employeur 930 €


Les employeurs du secteur non marchand bénéficient de surcroît d’une exonération du paiement des cotisations patronales de sécurité sociale dues au titre des assurances sociales et des allocations familiales, dans la limite d’un montant de rémunération égal au SMIC, ainsi que d’une exonération de la taxe sur les salaires, de la taxe d’apprentissage, de la participation à l’effort de construction.


Un joli cadeau non ?


Pourtant, un certain P Gattaz a dit :

 

(Voir page 6 de la revue CGT ‘’Ensemble’’)

 

« Les entreprises ont besoin sur les 5 prochaines années d’un allègement de 50 milliards 

d’euros sur leurs charges et de 50 milliards sur leurs impôts »


Comme disait Murielle Robin dans une certaine pub qui nous a assez cassées les cou…oreilles: 

 « Et pourquoi pas ? »


 

Question :


Cette ‘’modeste’’ demande prend-elle en compte tous ces ‘’petits’’ cadeaux faits depuis des années au patronat ?


Cadeaux que l’on appelle plus généralement ‘’contrats aidés’’ qui en plus des aides concédées pour le paiement des salaires, permettent à nos pauvres patrons philanthropes d’être exonérés de leurs cotisations sociales.


J’oubliais, dans leur jargon ‘’cotisations sociales’’ se dit ‘’charges sociales’’. La différence n’est pas anodine, elle permet de donner au public l’image d’un patronat, voulant lutter contre le chômage (lol), écrasé par la charge un peu comme Jean Valjean dans les misérables.


Une petite différence s’impose tout de même entre le héros de Victor Hugo et le héros ‘’Gattazien’’c’est que le premier voulait vraiment sauver le père Fauchelevent écrasé par la charrette, le deuxième ne tient pas à soulever la charrette du chômage qui nous écrase car c’est son fond de commerce, ce qui lui permet de pratiquer des salaires au rabais.


Chers amis du ‘’grand patronat’’, sachez que n’est pas héros de Victor Hugo qui veut ! 


Mais sachez que, tant qu’il y a du chômage et de la précarité, il y a de l’espoir pour les salaires au rabais et pour l’exploitation. Cela devrait vous consoler !


Pour conclure, ne nous prenez pas trop pour des ‘’cons’’ et ne vous trompez pas de conte, car on va finir par s’en rendre compte et vous en demander………des Comptes !


L’inspecteur JAVERT


Fructidor 2013

 

http://affreuxsalebeteetmechant.20minutes-blogs.fr/media/00/02/1653642459.jpg

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Comite-pour-une-Nouvelle-Resistance -CNR - dans La lutte des classes
commenter cet article

commentaires