Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Comite pour une Nouvelle Resistance- CNR
  • Le blog de Comite pour une Nouvelle Resistance- CNR
  • : L’association, s’inspirant des idéaux et des réalisations énoncés et établis par le Conseil National de la Résistance (C.N.R.) a pour but la mise en œuvre de réflexions, d’initiatives et d’actions visant à faire naître et vivre une « Nouvelle Résistance » favorisant la défense des conquêtes des mouvements sociaux de notre République.
  • Contact

comité pour une nouvelle résistance C N R 06

Rechercher

Lucie Aubrac résistante

St André des Alpes / 9 /07/11

Comité pour une Nouvelle Resistance- CNR / St André des Alpes / 9 / 07/ 11

 

Explication du maire , des raisons pour lesquelles  lui  et son équipe aient refusé le matin meme l'accès  à la salle alors que cette journée était prévue , organisée de longue date ...

Tout se termina bien  , Monsieur le maire et son équipe  ont fini par " capituler "  face à l'indignation de nos résistants d'hier...

6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 18:38

image005.jpg

 

L’association « Comité pour une Nouvelle résistance-CNR » organise le mardi 10 juin 2014 à la salle Avelanie de la Maison des Associations de Nice Garibaldi (12 place Garibaldi à Nice), une conférence exceptionnelle sur un sujet d’une brûlante actualité à savoir :

Le traité Transatlantique (PTCI ou TAFTA).

 

Cet accord négocié dans le plus grand secret entre les représentants des USA et de L’Union Européenne est favorable seulement aux intérêts des multinationales des deux bords de l’atlantique. On constate que les firmes américaines sont les plus nombreuses à participer à cette transaction. Pour l’UE seul le commissaire non élu, Karel de Gutch est chargé de négocier cet accord, encore une preuve édifiante de la démocratie sévissant en Europe Atlantiste.

 


 

                                                                      Vous n'aurez plus rien à dire !


image002--1-.jpg

Avec le Grand Marché Transatlantique,

 

l'Etat non plus ! 

 

 

 

Tous les secteurs sont concernés : 

 

Agriculture et alimentation, environnement et santé, sécurité sociale, emplois, salaires, retraites, services publics, éducation, propriété intellectuelle (brevets, médicaments, semences...), etc.

 

Etes-vous d'accord ? 

 

La négociation se tient dans le secret entre la Commission Européenne et le gouvernement des Etats-Unis.

 

Nos gouvernements et le Parlement Européen prévoient de ratifier ce traité en 2015.

 

Il n'est pas prévu de consulter les citoyens. 

 

En 1998, notre mobilisation a empêché la signature d'un accord similaire, l'AMI (Accord Multilatéral sur l'Investissement).

 

Nous pouvons faire échouer ce projet !

 

Venez assister à une conférence d'information :

 

 

 

Le mardi 10 juin 2014 à la salle Avelanie de la maison des Associations de Nice Garibaldi.

 

La séance aura lieu de 18h à 21h.

 

Elle sera animée par Virginia Lombard.

 

Le montage technique a été réalisé par Jean-Claude Zucchini.

 

Le diaporama a été réalisé par Yves Cimbolini.

 

 

 

 

 

Ces trois personnes sont des membres actifs de l’association « Comité pour une Nouvelle Résistance-CNR »

 

 

 

La grande braderie transatlantique ne se fera pas !

 

 

Le TAFTA (Trans Atlantic Free Trade Agreement) ou GMT (Grand Marché Transatlantique) ou encore PTCI (Partenariat Transatlantique sur le Commerce et l'Investissement) est un projet de libre-échange que les gouvernements de l'Union Européenne ont demandé à la Commission Européenne (désignée directement par eux) de négocier avec les USA.

 

Avec ce marché, les dirigeants européens et américains sont sur le point de nous soumettre définitivement aux multinationales qui ne veulent plus d'obstacles à leurs profits.

 

Si le TAFTA entrait en vigueur :

 

-      les droits de douanes qui protègent notre agriculture seraient abolis : ce serait la fin de l'agriculture paysanne de proximité et de notre souveraineté alimentaire ;

 

-      toutes les normes et règles publiques (sanitaires, environnementales, sociales, économiques, etc.) seraient menacées car préjudiciables au commerce ;

 

-      les Etats qui voudraient interdire les OGM ou les gaz de schiste (par exemple) se verraient réclamer par les multinationales des dommages et intérêts dissuasifs devant une instance arbitrale privée ! Les Etats, les régions, les communes, donc les contribuables, devraient alors payer pour entrave au libre-échange et aux bénéfices que ne pourraient réaliser les multinationales !

 

image004.jpg

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Comite-pour-une-Nouvelle-Resistance -CNR - dans Conférence - débat
commenter cet article

commentaires