Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Comite pour une Nouvelle Resistance- CNR
  • Le blog de Comite pour une Nouvelle Resistance- CNR
  • : L’association, s’inspirant des idéaux et des réalisations énoncés et établis par le Conseil National de la Résistance (C.N.R.) a pour but la mise en œuvre de réflexions, d’initiatives et d’actions visant à faire naître et vivre une « Nouvelle Résistance » favorisant la défense des conquêtes des mouvements sociaux de notre République.
  • Contact

comité pour une nouvelle résistance C N R 06

Rechercher

Lucie Aubrac résistante

St André des Alpes / 9 /07/11

Comité pour une Nouvelle Resistance- CNR / St André des Alpes / 9 / 07/ 11

 

Explication du maire , des raisons pour lesquelles  lui  et son équipe aient refusé le matin meme l'accès  à la salle alors que cette journée était prévue , organisée de longue date ...

Tout se termina bien  , Monsieur le maire et son équipe  ont fini par " capituler "  face à l'indignation de nos résistants d'hier...

15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 20:37

 

Le_Loup_Devenu_Berger.jpg

  Chez La Fontaine, le loup se fait berger. en 2013  Berger passe un pacte avec les Loups

 

 

S'il fallait une toise à mesurer les abaissements, l'interview de R Soubie au Figaro suffirait à lui seul à prendre la mesure de ce que la CFDT appelle une avancée :


La Canaille a repiqué cela depuis les pages de "canempechepasnicolas", puis pour vous a relu La Fontaine :

 

LE FIGARO.-

Quel regard portez-vous surle projet d'accord   trouvé par les partenaires sociaux?


RAYMOND SOUBIE.-

C'est incontestablement . J'ai toujours pensé qu'une loi sociale était plus efficace après une négociation réussie, et c'est le cas. Les négociateurs ont eu le courage d'avancer sur des sujets difficiles dans un environnement économique et social fortement dégradé. Les thèmes traités, dont certains sont dans le paysage depuis des années, sont nombreux et on ne peut que s'en féliciter.


Peut-on pour autant parler de «compromis historique»?


Évitons les grands mots. Le marché du travail français souffre de deux dysfonctionnements principaux: les jeunes ont du mal à accéder à l'emploi et un salarié qui perd le sien reste plus longtemps au chômage qu'ailleurs en Europe. Le projet d'accord ne répond que partiellement à cette problématique. Les salariés bénéficieront certes de nouveaux droits (généralisation de la complémentaire santé, encadrement des temps partiels, droits rechargeables…) mais qui n'instituent pas un continuum du parcours professionnel. Au final, le texte négocié ne règle pas tout pour les salariés même s'il comporte de réelles avancées. Les entreprises ont obtenu en échange une plus grande souplesse et sécurité juridique, de plus grandes facilités pour leurs opérations de mobilité ou pour conclure des accords de maintien dans l'emploi. Les syndicats qui s'apprêtent à valider le projet d'accord considèrent d'ailleurs que cette plus grande flexibilité permettra de créer des emplois, ce que contestent FO et la CGT qui vont refuser de ratifier le texte principalement pour cette raison.


Pensez-vous que cet accord permettra de créer des emplois?


On ne le saura que plus tard car la flexibilité pour les entreprises n'est pas la seule donnée du problème. D'autant qu'elle dépendra de l'interprétation et du comportement des juges, administratifs qui devront se prononcer sur les homologations des plans de sauvegarde de l'emploi, et aussi judiciaires. Les évolutions jurisprudentielles vont être nombreuses et ce n'est qu'après que l'on pourra apprécier la portée exacte de cette réforme.


Peut-elle contribuer à un retour de la croissance?

En partie, mais l'environnement international et la confiance que les entreprises auront dans la politique du gouvernement, seront des éléments essentiels.

Quelle est la réaction des entreprises et des marchés financiers?

Les entreprises et les marchés financiers voient bien les avancées en matière de flexibilité mais ils ne peuvent en connaître aujourd'hui la portée exacte pour toutes les raisons que j'ai évoquées. Le texte auquel sont parvenus les partenaires est au final un formidable pari sur l'avenir dont nul ne peut dire, à ce stade, à quel point il sera payant ou non.


Qui sont les gagnants immédiats?

C'est en tout cas une victoire claire pour Laurence Parisot, comme pour Patrick Bernasconi, le «chef de file» de la délégation patronale qui a été à la manœuvre. C'est une belle victoire également pour Laurent Berger, le nouveau secrétaire général de la CFDT, qui ne pouvait pas se permettre d'entamer son mandat avec un échec de cette négociation qui est dans l'ADN de son organisation. Le gouvernement sort également renforcé de cette issue positive car il aurait eu le plus grand mal à faire adopter une loi sociale aussi complexe et large sans s'appuyer sur un accord. Pour autant, FO n'est pas, comme on le dit, marginalisé et s'apprête à exercer toutes ses responsabilités dans de futures négociations, comme celles sur les retraites complémentaires.


N'est ce pas aussi une victoire du dialogue social, qui tranche avec le souvenir laisse par les années de présidence Sarkozy?


Soyons sérieux: on n'est pas passé avec cet accord des ténèbres à la lumière!

 

On oublie un peu vite les agendas sociaux établis chaque année avec les syndicats et le patronat ainsi que tous les accords conclus par les partenaires sociaux, et certains à l'unanimité, sous la précédente législature. L'accord de janvier 2008 sur le marché du travail, à l'époque signé par FO, qui avait notamment institué la rupture conventionnelle, portait certes sur un périmètre plus restreint mais a profité depuis à plus d'un million de salariés. N'oublions pas non plus les accords sur la représentativité syndicale et sur la formation professionnelle. Le texte d'aujourd'hui est plus large, plus complexe, plus difficile à décrypter et aux effets plus incertains quant à sa portée. L'arbitre de son utilité, je le répète, sera la croissance. Si elle repart, on pourra alors dire - probablement à juste titre - qu'il y aura contribué. 

 

Pour ceux qui l'aurait perdu de vue, R.Soubie est l'ancien conseiller social privé de Sarkozy, celui qui a ramé en coulisse pour que le parrain du Berger vienne à l'Elysée au petit matin trahir les 2 000 000 de grévistes qui luttaient contre la casse des retraites.


Et si nous relisions La Fontaine un peu long pour faire un calicot mais....

 


 Un loup, qui commençait d'avoir petite part 
            Aux brebis de son voisinage,  
Crut qu'il fallait s'aider de la peau du renard, 
            Et faire un nouveau personnage.  
Il s'habille en berger, endosse un hoqueton 
            Fait sa houlette d'un bâton,  
            Sans oublier la cornemuse. 
            Pour pousser jusqu'au bout la ruse,  
Il aurait volontiers écrit sur son chapeau:  
«C'est moi qui suis Guillot, berger de ce troupeau.»  
            Sa personne étant ainsi faite,  
Et ses pieds de devant posés sur sa houlette,  
Guillot le sycophante approche doucement.  
Guillot, le vrai Guillot, étendu sur l'herbette, 
            Dormait alors profondément; 
Son chien dormait aussi, comme aussi sa musette 
La plupart des brebis dormaient pareillement.  
            L'hypocrite les laissa faire; 
Et pour pouvoir mener vers son fort les brebis, 
Il voulut ajouter la parole aux habits,  
            Chose qu'il croyait nécessaire.  
            Mais cela gâta son affaire, 
Il ne put du pasteur contrefaire la voix.  
Le ton dont il parla fit retentir les bois,  
            Et découvrit tout le mystère.  
            Chacun se réveille à ce son,  
            Les brebis, le chien, le garçon.  
            Le pauvre loup dans cet esclandre,  
            Empêché par son hoqueton,  
            Ne put ni fuir, ni se défendre. 
Toujours par quelque endroit fourbes se laissent prendre 
          Quiconque est loup agisse en loup 
            C'est le plus certain de beaucoup

 

Avis de La Canaille, sa moralité en 2013:

 

Nous qui  pour eux sommes le troupeau,

En meutes mettons nous vite.

Et chassons les faux Guillot,

Que Medef garde en orbite .

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Comite-pour-une-Nouvelle-Resistance -CNR - dans société
commenter cet article

commentaires