Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Comite pour une Nouvelle Resistance- CNR
  • Le blog de Comite pour une Nouvelle Resistance- CNR
  • : L’association, s’inspirant des idéaux et des réalisations énoncés et établis par le Conseil National de la Résistance (C.N.R.) a pour but la mise en œuvre de réflexions, d’initiatives et d’actions visant à faire naître et vivre une « Nouvelle Résistance » favorisant la défense des conquêtes des mouvements sociaux de notre République.
  • Contact

comité pour une nouvelle résistance C N R 06

Rechercher

Lucie Aubrac résistante

St André des Alpes / 9 /07/11

Comité pour une Nouvelle Resistance- CNR / St André des Alpes / 9 / 07/ 11

 

Explication du maire , des raisons pour lesquelles  lui  et son équipe aient refusé le matin meme l'accès  à la salle alors que cette journée était prévue , organisée de longue date ...

Tout se termina bien  , Monsieur le maire et son équipe  ont fini par " capituler "  face à l'indignation de nos résistants d'hier...

21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 13:41

Resterons-nous indifférents devant la mort annoncée de l’école de la République ?

 

http://img.over-blog.com/260x300/5/38/19/90/380977_264398713615582_100001363671692_643842_2022644797_n.jpg

L’Education Nationale prend hélas le même de la privatisation. Les injonctions de plus en plus pressantes de l’OCDE, de l’Union Européenne et de toutes les instances internationales non élues qui assurent la domination totale de l’ultra libéralisme, sont suivies à la lettre afin de livrer au marché cette institution fondamentale. Pourtant l’école de la République se doit de dispenser le même enseignement de qualité en tous les points du territoire national. C’est le pilier fondamental du pacte républicain.

 

Depuis trente ans au moins, les gouvernements successifs ont travaillé à la marchandisation de l’Ecole Publique. Le gouvernement actuel ne déroge pas à cette règle, malgré une apparente volonté de la défendre. La charge ne vient pas seulement du ministère de l’Education, elle est aussi menée par le gouvernent lorsqu’il prévoit de réaliser des dizaines de milliards d’euros d’économie chaque année afin de compenser les cadeaux faits au MEDEF.

 

 

Mais la charge n’est pas directe, il ne s’agit pas de supprimer des postes, c’est bien plus subtil. Le gouvernement, afin de réduire la dépense publique, va peu à peu transférer la gestion de l’éducation aux collectivités territoriales (régions, métropoles etc…). Ces compétences nouvelles ne seront pas financées correctement. La gestion des personnels et des programmes sera ainsi confiée à des échelons inférieurs qui n’auront pas les moyens d’assurer la pérennité du service public d’éducation.

 

Les DSP (délégations de service public) les PPP (partenariats public privé) permettront de garder le mot «PUBLIC», tout en livrant au marché cette belle institution républicaine. L’inculture prendra peu à peu la place de la pensée critique.

 

L’Acte III de la décentralisation va permettre cette haute trahison. Bien sûr, ce projet imposé par des instances européennes non élues, sera soumis au parlement après les élections municipales seulement. Mais la conférence de presse du Président le 14 janvier 2014 ne laisse aucun doute sur sa détermination d’imposer ces nouvelles régressions.

 

Lucien Pons 

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Comite-pour-une-Nouvelle-Resistance -CNR - dans Education
commenter cet article

commentaires