Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Comite pour une Nouvelle Resistance- CNR
  • Le blog de Comite pour une Nouvelle Resistance- CNR
  • : L’association, s’inspirant des idéaux et des réalisations énoncés et établis par le Conseil National de la Résistance (C.N.R.) a pour but la mise en œuvre de réflexions, d’initiatives et d’actions visant à faire naître et vivre une « Nouvelle Résistance » favorisant la défense des conquêtes des mouvements sociaux de notre République.
  • Contact

comité pour une nouvelle résistance C N R 06

Rechercher

Lucie Aubrac résistante

St André des Alpes / 9 /07/11

Comité pour une Nouvelle Resistance- CNR / St André des Alpes / 9 / 07/ 11

 

Explication du maire , des raisons pour lesquelles  lui  et son équipe aient refusé le matin meme l'accès  à la salle alors que cette journée était prévue , organisée de longue date ...

Tout se termina bien  , Monsieur le maire et son équipe  ont fini par " capituler "  face à l'indignation de nos résistants d'hier...

18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 07:59

Les étudiants et les enseignants de l'université de Montpellier 3 ont adressé une lettre à la ministre de l'enseignement supérieur. Ils demandent les 4 millions d'euros manquants pour sortir la fac de la faillite. Signez avec meltyCampus !

universite-montpellier-3-en-faillite-la-colere.jpg

 

Ça commence ainsi : "Madame la Ministre, rendez les 4 millions d'euros à l'université Paul-Valéry Montpellier 3 ! " La lettre ouverte est destinée à Geneviève Fioraso, la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. En effet, les étudiants et personnels de l'université manifestent et luttent pour éviter la fermeture du site de Bézier, depuis la rentrée. Cette lettre est une pétition qui rejette les mesures envisagées par le conseil d'administration, dénonçant les dispositions de la loi relative aux libertés et responsabilités des universités (L.R.U, mise en place en 2007 par Valérie Pécresse, ndlr).

 

"En conséquence, nous vous demandons de rendre à notre université les 4 millions de dotation qui manquent à son budget pour assurer ses missions et appelons nos collègues des autres universités à se joindre à cet appel"poursuit le texte. La quasi-totalité des syndicats enseignants et étudiants de l'université Montpellier 3 soutiennent la pétition. Il y a déjà 530 signatures. 

 

En attente d'une réponse de la part de la ministre, la lettre invite Mme Fioraso "à venir à notre rencontre à Montpellier pour débattre de l'avenir de notre université et plus largement de l'avenir du service public d'enseignement supérieur et de recherche." Espérons qu'avec cette initiative, la fac Paul-Valéry renonce à l'idée de tirer au sort les futurs étudiants.

 

Source : http://www.meltycampus.fr/universite-montpellier-3-en-faillite-la-colere-gagne-du-terrain-a224490.html

 

 

*********************

 

« Madame la Ministre, rendez les 4 millions d’euros à l’université Paul-Valéry Montpellier 3 ! ». Lettre ouverte à Geneviève Fioraso, 27 octobre 2013.

dimanche 27 octobre 2013

La lettre est ouverte à signature ici.

Nous, personnels et étudiants de l’université Montpellier 3, manifestons depuis des semaines et de toutes les manières notre rejet des mesures envisagées par le conseil d’administration : fermeture du site de Béziers, sélection des bacheliers, diminution des enseignements, fin du financement des contrats doctoraux, gel des postes 2014... Nous demandons l’abandon de ces mesures.

 
Nous savons que cette situation ne découle pas d’un problème de gestion interne, mais directement d’une politique que vous avez choisi de poursuivre en maintenant toutes les dispositions de la L.R.U. voire en les aggravant. C’est cette politique qui explique notre déficit ainsi que ceux d’un grand nombre d’universités en France.

 
En conséquence, nous vous demandons de rendre à notre université les 4 millions de dotation qui manquent à son budget pour assurer ses missions et appelons nos collègues des autres universités à se joindre à cet appel.

 
Conscients qu’une simple rallonge budgétaire ne constitue qu’une mesure ponctuelle, nous estimons qu’il est grand temps d’arrêter une politique qui fait l’unanimité contre elle, d’abroger la L.R.U. et le Pacte recherche, ainsi que votre loi qui en est le prolongement. Nous réclamons une loi de programmation à la hauteur des besoins des universités et des organismes de recherche, y compris en termes d’emplois pour résorber la précarité. Nous attendons une réponse de votre part concernant la restitution des 4 millions manquants. Ensuite, nous vous invitons à venir à notre rencontre à Montpellier pour débattre de l’avenir de notre université et plus largement de l’avenir du service public d’enseignement supérieur et de recherche.

Lettre ouverte soutenue par :
CGT UM3, CGT UM1, SNTRS CGT, Snesup-FSU UM3, Snesup-FSU UM2, SNCS-FSU, Snprees FO34, UNEF Montpellier, Solidaires étudiants 34, SUD Éducation UM2 et SUD Recherche EPST, le Collectif des Précaires de la Recherche de Montpellier.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Comite-pour-une-Nouvelle-Resistance -CNR
commenter cet article

commentaires