Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Comite pour une Nouvelle Resistance- CNR
  • Le blog de Comite pour une Nouvelle Resistance- CNR
  • : L’association, s’inspirant des idéaux et des réalisations énoncés et établis par le Conseil National de la Résistance (C.N.R.) a pour but la mise en œuvre de réflexions, d’initiatives et d’actions visant à faire naître et vivre une « Nouvelle Résistance » favorisant la défense des conquêtes des mouvements sociaux de notre République.
  • Contact

comité pour une nouvelle résistance C N R 06

Rechercher

Lucie Aubrac résistante

St André des Alpes / 9 /07/11

Comité pour une Nouvelle Resistance- CNR / St André des Alpes / 9 / 07/ 11

 

Explication du maire , des raisons pour lesquelles  lui  et son équipe aient refusé le matin meme l'accès  à la salle alors que cette journée était prévue , organisée de longue date ...

Tout se termina bien  , Monsieur le maire et son équipe  ont fini par " capituler "  face à l'indignation de nos résistants d'hier...

13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 07:55

unnamed--19-.jpg

 

Je ne sais pas si je vous l’ai dit mes chers amis mais nous sommes des gros cons ! Je dis bien « nous » et je m’englobe volontiers dans le lot car je ne suis pas un mamamouchi et, par définition, tous ceux qui comme moi ne sont pas des mamamouchis sont des cons, des crétins indignes du droit de vote !


Le pire c’est que j’ai toujours pensé, ou en tout cas très tôt, que les mamamouchis méprisaient en réalité profondément le « peuple », cette espèce de bête immonde risquant à tout moment de raccourcir quelques têtes de la classe dirigeante. Une espèce de méfiance innée d’une caste dite supérieure et très peu nombreuse envers les masses laborieuses que nous sommes. Historiquement, nous sommes de la simple piétaille uniquement bonne à irriguer de notre sang les tranchées et désormais le vulgus pecum dont la seule utilité sociale est d’être un consommateur lobotomisé et décérébré servant uniquement à l’enrichissement d’une caste infime.


Certains Bisounours m’expliqueront vraisemblablement qu’il s’agit-là d’une vision bien simpliste qui confine aux « tous pourris », slogan « rance » et rempli de « violence » confinant sans doute au « fascisme » et précurseur d’une « violence » de ma part… propos tenus par une drôate ignoble et monstrueuse… beurk caca boudin crotte !


Sauf que parfois, n’y résistant plus, certaines langues fourchent, des failles apparaissent dans la matrice, bien vite corrigée soit dit en passant par des médias complaisants qui souvent « oublient » avec bienveillance de relayer ces informations afin que les peuples ne sachent pas trop en quelle estime on les tient ! Cette estime étant assez proche du zéro absolu (qui, pour un mémoire, est chiffre largement négatif) !


« Les Zanglais sont trop ignorants pour un référendum sur l’Europe » !


La presse anglaise étant un peu moins fayote que la nôtre sans pour autant être parfaite, c’est un journal anglais qui a vendu la mèche et rapporté les propos édifiants de Viviane Reding, vice-présidente de la Commission européenne !


Pour elle, les « Britanniques sont trop ignorants de l’Europe pour être appelés à voter lors d’un référendum sur ce sujet ».


Pour elle, « le débat britannique sur l’Europe a été si déformé que les gens ne pouvaient pas faire une opinion éclairée quant à savoir s’il fallait ou pas rester dans l’UE ».


Vous êtes donc, si nous résumons la pensée de cette dame, de sombres cons indignes du droit de vote puisque vous pourriez avoir l’outrecuidance de penser autrement, de préférer d’autres solutions, d’envisager d’autres hypothèses ou un autre avenir pour vous, pour vos enfants ! Et une telle pensée est un crime contre l’Europe, un crime contre l’idée d’Europe que portent ces europathes de plus en plus fous et, disons-le, fascistes !


Qui est cette charmante personne ?


Viviane est une femme charmante pour qui l’Europe est une religion et comme tous les extrémistes religieux la doctrine et la foi européenne ne peuvent pas être remises en cause. L’Europe est un dogme et Viviane n’aura aucun problème pour préparer des bûchers pour brûler les hérétiques dont je fais évidemment partie. Je crois en Dieu et je suis un hérétique de l’Europe, ce qui ne signifie pas que la France n’a pas une vocation européenne ou encore que l’Europe ne doit pas avoir une forme d’existence… mais pas l’Europe de la misère, de la mondialisation que l’on nous impose actuellement.


« En septembre 2010, elle compare implicitement la politique de la France à l’égard des camps de Roms à celle de l’Allemagne durant la Seconde Guerre mondiale, suscitant l’ire de Paris. » Haaa brave fifille.

« Elle recevra à cette occasion le soutien du Premier ministre luxembourgeois Jean-Claude Juncker. En conséquence, la France a dû adapter sa législation nationale aux exigences de la directive européenne de 2004 sur la libre circulation. » Haaa merci Viviane… même Edith Cresson, gentille ancienne première femme à avoir été « première ministresse », ne supporte plus de voir les « rhums » pisser dans le parc privé de son château, ce qui me fait doucement rigoler sur les bons sentiments cucul-gnangnan que nos gentils Bisounours socialistes veulent nous imposer mais uniquement à nous… Pour eux, ce sera château, parc et sans « rhum », je vous indique un petit lien en annexe tant je trouve que la réaction de cette bonne âme socialiste illustre à merveille le côté faux-cul de nos gôchistes bien-pensants, nettement plus écoles privées et rive gauche (ce qui est sans doute finalement logique) que Seine-Saint-Denis !


« En juin 2011, Viviane Reding, répondant à une question de la députée européenne Sylvie Guillaume, remarque que la campagne en Hongrie encourageant les couples à l’adoption plutôt que de recourir à l’avortement en cas de grossesse non-désirée, campagne en partie financée par le programme Progress, un programme de l’Union Européenne pour l’emploi et la solidarité sociale, n’est pas conforme à la proposition de projet soumise aux services de la Commission. »

Eh oui… L’Europe veut que les femmes avortent, et oser dire que l’avortement doit être un ultime recours, dire que dans un pays comme la France qui connaît 220 000 avortements chaque année il y a un problème au moins d’information sur la contraception ou sur l’éducation sexuelle (mais ce n’est pas utile de faire l’apologie de la sexualité en maternelle, je rappelle à notre gouvernement qu’une fillette de 4 ans ne risque pas la grosse… mais plutôt la pédophilie). Dire que l’on est en droit de penser mais sans imposer que mieux vaut abandonner et adopter plutôt que d’avorter n’est pas en soi critiquable. C’est une pensée qui doit avoir le droit de s’exprimer en particulier si cela ne s’accompagne pas d’une remise en cause du « drôat » à l’avortement.


Bref, pour Viviane, point de salut sans une politique massive d’avortement… Du coup, elle demande le remboursement des financements et invite la Hongrie à stopper immédiatement la campagne et à retirer les affiches.


Pourquoi prendre de tels exemples ? Pour montrer que cette gentille européenne convaincue ne suit que la logique mortifère d’un programme visant à réduire chaque citoyen européen à un état uniquement de consommateur, sans famille, sans nation, sans appartenance, sans morale, sans foi si ce n’est celle d’un idéal absurde d’une Europe dont plus personne ne veut plus.


Le droit britannique, c’est le droit européen…


Et c’est valable également pour la France et tous les autres pays membres de l’Europe. Nous avons abandonné à l’Europe tout notre pouvoir législatif ou presque et l’essentiel des domaines importants sont désormais bien du ressort d’une Europe qui est tout… sauf une démocratie.


S’exprimant à Londres, notre très charmante Viviane a donc cru bon de préciser que « les gens doivent savoir que 70 pour cent des lois du Royaume-Uni sont maintenant fabriqués à Bruxelles » !


Il n’y a donc personne pour expliquer à Viviane et toute sa bande d’europathes qu’effectivement les cons que nous sommes l’ont parfaitement compris, et que précisément… nous n’en voulons plus ! Je ne veux pas de cette Europe qui décide pour moi de mon destin sans aucune légitimité, sans aucune représentativité et qui se comporte clairement et indéniablement comme l’URSS…


L’Europe est une dictature que nous devons combattre et dénoncer sans relâche !


J’aime l’idée d’Europe. Je ne souhaite pas la guerre avec nos voisins européens mais je constate car, c’est un fait, que notre Europe vend les peuples et les plonge dans la misère avec le consentement actif et passif de l’ensemble des classes dirigeantes dans chaque pays.


L’Europe leur permet en réalité, en passant par un échelon supranational, de dépasser la démocratie nationale. « Ce n’est pas nous, c’est l’Europe » et c’est ainsi qu’en toute opacité nos politiciens nous ont volé notre liberté et notre capacité citoyenne à peser sur les décisions qui impactent notre quotidien.


Cette Europe est la négation même de la liberté et de la démocratie, elle porte en elle, génétiquement, tous les attributs pour être l’un des régimes les plus totalitaires et les plus efficaces jamais conçu.


Lorsque la vice-présidente de cette Europe m’explique le plus sérieusement du monde que je suis trop con pour avoir une opinion différente d’elle, alors je n’ai envie que d’une chose, lui hurler de toutes mes forces : « Vive la France !! »


Restez à l’écoute.


À demain… si vous le voulez-bien !!


« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes »

Par Charles SANNAT

 
Source: www.lecontrarien.com

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Comite-pour-une-Nouvelle-Resistance -CNR - dans Politique
commenter cet article

commentaires