Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Comite pour une Nouvelle Resistance- CNR
  • Le blog de Comite pour une Nouvelle Resistance- CNR
  • : L’association, s’inspirant des idéaux et des réalisations énoncés et établis par le Conseil National de la Résistance (C.N.R.) a pour but la mise en œuvre de réflexions, d’initiatives et d’actions visant à faire naître et vivre une « Nouvelle Résistance » favorisant la défense des conquêtes des mouvements sociaux de notre République.
  • Contact

comité pour une nouvelle résistance C N R 06

Rechercher

Lucie Aubrac résistante

St André des Alpes / 9 /07/11

Comité pour une Nouvelle Resistance- CNR / St André des Alpes / 9 / 07/ 11

 

Explication du maire , des raisons pour lesquelles  lui  et son équipe aient refusé le matin meme l'accès  à la salle alors que cette journée était prévue , organisée de longue date ...

Tout se termina bien  , Monsieur le maire et son équipe  ont fini par " capituler "  face à l'indignation de nos résistants d'hier...

10 mai 2014 6 10 /05 /mai /2014 16:46

Mandana TZOURIO : Le 25 mai je resterai fidèle à mes convictions politiques et aux intérêts de la jeunesse et des travailleurs d’Europe et refuserai de participer à cette tromperie électorale !

 

10 mai 2014

 

Mandana TZOURIO
Etudiante, responsable de la section jeunes du M’PEP


Je suis étudiante en histoire, âgée de 20 ans, militante et responsable syndicale à Bordeaux. J’aspire à une société juste, égalitaire et démocratique. Dans la situation actuelle où les rapports de forces sont très défavorables aux travailleurs et à la jeunesse sur le plan international, la reconnaissance du cadre national comme lieu privilégié des luttes de classes est fondamentale.


Pourquoi je boycotte les élections du parlement européen?


« Le principe de toute souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément. » Art 3 de la Déclaration des Droits de l’Homme.

 
Le droit de vote et le respect du choix des électeurs est le principe de base de la démocratie en Occident. Pourtant, quand les Français ont voté contre le traité constitutionnel européen, le gouvernement français, les partis du système et la Commission européenne se sont permis de désapprouver et sévèrement critiquer le choix légitime du peuple et l’ont trahi avec la complicité des députés pro-UE. Cette expérience ainsi que les politiques économiques désastreuses pour le plus grand nombre, imposées par les institutions et les gouvernements de l’Union Européenne, m’ont prouvé qu’ils ne se soucient pas des populations et ont le plus grand mépris pour les peuples et leur souveraineté politique.


A l’approche des élections du parlement européen, il est de notre devoir de nous rappeler que ces partis et instances de l’UE nous invitent aujourd’hui à participer à leur jeu électoral, alors qu’ils avaient bafoué notre choix au referendum de 2005.


A la lumière de ce désastre démocratique il nous faut poser cette question : pourquoi veulent-ils si ardemment que nous participions aux élections du parlement européen, quel que soit notre choix politique, de l’extrême gauche à l’extrême droite ?


Il nous faudra alors remettre en question les compétences accordées aux députés de ce parlement par les dirigeants de l’UE qui ont conçu ce traité.


Si une majorité de députés de gauche radicale occupait le parlement européen, auraient-ils le pouvoir de changer la nature des politiques économiques de cette UE entièrement au service des classes dirigeantes de nos sociétés ? La réponse est NON, car ce soi-disant parlement n’est qu’un parloir où les élus n’ont pas le pouvoir de proposer des lois sur les questions qui encadrent les politiques rejetées par les peuples d’Europe. Ce pouvoir fondamental d’initiative législative appartient aux technocrates de la Commission européenne pour le choix desquels les citoyens européens ne sont pas sollicités !


A quoi sert alors un parlement sans les compétences d’un parlement ? A l’évidence, il sert à tromper les peuples et à contenter les partis d’oppositions avec quelques sièges et privilèges ; il sert surtout à donner de la légitimité démocratique à l’Union européenne dont le fonctionnement antidémocratique est de plus en plus critiqué par les populations.


Le 25 mai je resterai fidèle à mes convictions politiques et aux intérêts de la jeunesse et des travailleurs d’Europe et refuserai de participer à cette tromperie électorale !

 

 

________________________________________________________________________________________

 

 

Comité national de résistance républicaine à l’Union européenne : signez l’Appel

 

http://www.cnr-rue.fr/wp-content/uploads/2014/02/AccueilStatitique51.png

Partager cet article

Repost 0
Published by Comite-pour-une-Nouvelle-Resistance -CNR - dans Europe
commenter cet article

commentaires