Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Comite pour une Nouvelle Resistance- CNR
  • Le blog de Comite pour une Nouvelle Resistance- CNR
  • : L’association, s’inspirant des idéaux et des réalisations énoncés et établis par le Conseil National de la Résistance (C.N.R.) a pour but la mise en œuvre de réflexions, d’initiatives et d’actions visant à faire naître et vivre une « Nouvelle Résistance » favorisant la défense des conquêtes des mouvements sociaux de notre République.
  • Contact

comité pour une nouvelle résistance C N R 06

Rechercher

Lucie Aubrac résistante

St André des Alpes / 9 /07/11

Comité pour une Nouvelle Resistance- CNR / St André des Alpes / 9 / 07/ 11

 

Explication du maire , des raisons pour lesquelles  lui  et son équipe aient refusé le matin meme l'accès  à la salle alors que cette journée était prévue , organisée de longue date ...

Tout se termina bien  , Monsieur le maire et son équipe  ont fini par " capituler "  face à l'indignation de nos résistants d'hier...

9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 12:24

fascistes svoboda ukraineLe régime de Kiev persiste dans le processus d’interdiction du parti communiste en Ukraine (KPU). Une enquête a été ouverte aux motifs d’une soit disant alimentation du séparatisme dans l’est ukrainien. Rappelons que tous ce qui s’oppose aux hommes liges de l’OTAN des USA et de l’UE à Kiev est estampillé « séparatistes pro-russe »…


En premier lieu, il faut observer que le pouvoir pro-OTAN pro-UE et pro-Oligarque soit disant démocratique tente d’écraser toute opposition populaire par tous les moyens, y compris et en particulier en lançant ses tanks, ses avions de chasses, ses missiles contre les populations du Donbass, en interdisant les partis politiques d’opposition. En second lieu, il faut constater que c’est un procureur on ne peut plus non indépendant,non neutre et non équitable qui est en charge de l’enquête. C’est Oleg Manhitsky procureur général par intérim, éminent membre du parti fasciste Svoboda qui est chargé de l’enquête.

 
Le même dont la télévision allemande avait montré la façon plus que douteuse de ne pas mener l’enquête sur les snipers d’EuroMaidan (voir notre article sur le sujet). Un membre de ce parti Svoboda dont les députés ont agressé physiquement en plein parlement le secrétaire général du KPU (voir notre article sur le sujet).


Le PRCF réaffirme à nouveau sa totale solidarité internationaliste et antifasciste au peuple ukrainien, aux communistes d’Ukraine.

Ce dont l’interdiction du parti communiste en Ukraine est le nom : souvenons nous des années 30 et de l’installation au pouvoir des nazis.

De tous cela bien entendu, vous n’entendrez point parler dans nos médias déversant une propagande unanime, à sens unique comme aux pires heures de notre histoire.


serpent_soldatLes « spécialistes », notamment ceux de ce journal officiel du système qu’est Le Monde tel Piotre Smolar dans le débat suivant par exemple, n’ont eu de cesse de vouloir camoufler le fait que le régime issu du coup d’état d’EuroMaidan a mis au pouvoir des fascistes. Alors osons une comparaison factuelle.


Le régime putchiste de Kiev, c’est 6  ministres issus de partis ouvertement fascistes au gouvernement, sans compter ceux à divers postes clés, En janvier 1933, outre le chancelier Hitler, le gouvernement ne comporte que deux . ministres du parti nazi. Jugez plutôt :


  1. Oleksandr Sych. vice-premier ministre. Membre du Comité executif de Svoboda – en charge de l’idéologie…).Citation : “Les femmes feraient mieux d’apprendre a mener un genre de vie pour éviter le risque de viol, y compris celle de la consommation d’alcool et d’être en mauvaise compagnie.”

  2. Le ministre de la Défense est Ihor Tenyukh, Svoboda. Il a été viré après le départ de la Crimée, car il a été jugé trop mou (sic) et aurait du répliquer par les armes à la Russie
  3. Andreï Mokhnyk, ministre de l’Écologie , député de Svoboda, 41 ans
    “il existe aujourd’hui en Ukraine les conditions de brassage pour une «troisième révolution» : elle sera à la fois sociale et nationale.”

  4. Ihor Shvaika, ministre de l’Agriculture, député de Svoboda, 38 ans. Il a comparé la communauté vietnamienne de Kharkiv à une “tumeur maligne”

  5. Serhiy Kvit. ministre de l’Éducation et de la Science, ancien responsable du groupe néonazis Trident, proche du leader de Pravy Sektor…

  6. Dmitri Boulatov, ministre de la Jeunesse et des Sports, membre d’Autodéfense ukrainienne (UNA-UNSO, groupe néonazi paramilitaire), connu aussi pour ses liens très étroits avec le groupe « Secteur Droit ».

  7. Andrei Parubiy secrétaire du Conseil national de Sécurité et de Défense (organe qui chapeaute le ministère de la Défense et les Forces armées). Il est membre du parti Patri du 1er ministre, mais a fondé Svoboda…

  8. Oleg Makhnitsky.Procureur général, membre de Svoboda (c’est lui qui enquete avec le coude sur les snipers de Kiev)

  9. Tatiana Chornovol, à la tête du Bureau anti-corruption – elle a été membre de l’UNA-UNSO, dont elle a même été la responsable de la communication… ”

C’est ce gouvernement qui vient d’organiser les soit disant élections présidentielles du 25 mai. Élection non reconnue dans l’est du pays et qui s’est tenue dans un contexte de violence et d’intimidation de la part des autorités de Kiev qui a conduit nombre de candidats, dont Piotr Simonenko du KPU, à renoncer à ce présenter en cours de campagne. Il faut dire que ce dernier a fait l’objet d’une tentative d’assassinat à la sortie d’un studio de télévision (lire notre article sur le sujet). Et que le KPU est d’ores et déjà interdit dans plusieurs régions du pays.


Dans le même temps, signalons également que les groupuscules armés, les milices des partis fascistes tels que Svoboda ou Pravy Secktor ont été intégrés aux forces de sécurités ukrainiennes dans une soit disant « garde nationale » forte de plusieurs dizaines de milliers de recrues qui a été chargée de « sécuriser » cette « élection ».


A l’évidence, les chiens de gardes médiatiques ont raison, il n’y a là aucune raison de s’inquiéter ! Rien à voir avec l’installation des nazis au pouvoir en 1933 dont wikipédia nous donne un aperçu succinct :

 

Pour lire la suite >>> http://www.initiative-communiste.fr/articles/international/interdiction-du-parti-communiste-en-ukraine-les-fascistes-svoboda-charges-mener-lenquete/

 

_______________________________________________________________________

 

Ukraine : Slavyansk  hier ( 8/06/14 ) 

пусть МИР узнает ПРАВДУ!/ que le monde sache la vérité!


  Intenses bombardements 

 

  


Bpmwr1kCUAAkulT

  


 Quatrième jour sans eau à Sloviansk

 


                Fortes émotions dans Slaviansk, les enfants sont évacués

 


Repost 0
Published by Comite-pour-une-Nouvelle-Resistance -CNR - dans Internationnal
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 10:13

Publié le  par 

 

Segpa … Sérieux

Le football et sa prétendue dimension universelle


32qualifiés

Cette fameuse kermesse mondiale qui s’approche valait bien une bonne leçon de géographie. Tous ces pays dont les médias vont nous rebattre les oreilles, ne doivent pas rester inconnus de mes chers élèves. Ils ont déjà bien assez de mal à faire la distinction entre villes et pays ; l’aventure est périlleuse de leur faire comprendre que Lionel Messi ou Cristano Ronaldo que tous connaissent bien mieux que Victor Hugo ou Wolfgang Amadeus Mozart, évoluent dans des clubs mais aussi dans des équipes nationales qui ne sont pas au même endroit.

 

Ne compliquons pas les choses pour commencer mais contentons-nous de faire la liste des nations qualifiées. Pour les principales, pas de soucis ; les grandes formations du ballon rond sont connues de tous. Ajoutons à celles-là les pays africains dont les parents de certains sont originaires et nous avons sous le coude une bonne moitié des trente-deux qualifiés.

 

C’est alors le début des complications, d’autant que ce professeur qui veut gâcher le plaisir des élèves, leur demande de faire un tableau par continent. C’est encore une curieuse idée pour quelqu’un qui, si ça se trouve, ne regardera même pas cette immense manifestation planétaire. Les élèves en effet n’en reviennent pas quand je leur dis qu’elle ne m’intéresse vraiment pas du tout.

 

Ce qui me passionne c’est de leur faire comprendre la réalité de cette incroyable supercherie. Le tableau finit par éveiller quelques soupçons. Il émane de sa lecture comme une injustice flagrante, une volonté de ne pas être ce que les organisateurs prétendent que cette compétition sera : une manifestation à l’échelle de notre globe.

 

Même s’ils n’ont pas toutes les cartes en main, les élèves découvrent qu’il y a 13 qualifiés qui viennent de la vieille Europe, 10 du continent américain. La part du lion pour les anciens et les actuels maîtres du monde, car, fort heureusement pour la démonstration, les USA sont dans le lot. L’ Afrique, ce continent fou de foot, n’a droit qu’à 5 visas pour le Brésil. C’est bien plus que pour l’Asie, immense continent en devenir qui avec ses 3 représentants, n’est pas près, semble-t-il, de vendre des maillots et des ballons (quoique …).

 

Nous ignorerons superbement le dernier continent, si loin et si dispersé qu’il n’a pas sa place dans le concert du football. Seule l’Australie participe à ce grand raout. Il est vrai que les îles du Pacifique se sont données corps et âmes au Rugby, ce jeu qui demande bien trop de qualités et de réflexion pour satisfaire la masse immense.

 

Cette inégalité de la répartition interroge. Elle n’est pas en corrélation avec la population ni avec le nombre de pays et encore moins avec la popularité réelle de ce sport. C’est bien une question d’argent et d’histoire et non d’équité sportive. Le football est toujours la machine à déplacer les meilleurs Africains, à expatrier les virtuoses d’Amérique du Sud et à intégrer de gré ou de force les plus doués d’entre eux dans les nations riches.

 

Plus immoral que ça, ce n’est guère possible. De notre place d’Européens, nous avons toutes les raisons de nous enthousiasmer pour une épreuve qui fait encore la part belle à notre ancienne puissance économique. Mais bientôt, à l’instar de ce qui se passe dans d’autres disciplines, des équipes en Asie ne tarderont pas à se constituer à coup de pétrodollars. Ce n’est pas là l’idée que l’on peut se faire de l’esprit sportif.

 

En attendant, c’est bien encore la compétition du fric que celle qui s’annonce prochainement. L’ Afrique méprisée, l’Afrique humiliée, l’Afrique vidée de ses meilleurs éléments au profit d’une Europe qui n’a pas toujours un regard aussi bienveillant pour les ressortissants de ce continent. Le sport ne fait pas bon ménage avec la logique et la dignité. Des furieux xénophobes applaudiront les exploits de joueurs de couleur pourvu qu’ils chantent avec ferveur l’hymne national.

 

Bien sûr, il n’est pas possible de pousser aussi loin la réflexion en classe mais il est encore utile de leur faire comprendre pourquoi les joueurs choisissent de jouer plutôt pour un pays que pour un autre. S’ il est possible d’opter pour le pays dont sont issus les parents et même les grands-parents, la naissance n’est pas le seul critère dans un sport où les frontières de la nationalité sont plus floues que celles des budgets. Ce choix n’est pas toujours celui du cœur, il est bien plus souvent celui de l’argent et de la gloire. C’est alors que se lézarde la belle façade et que la compétition en prend un bon coup dans les tibias.

 

Voilà qui est fait. Ils regarderont peut-être un peu différemment cette épreuve, fondamentalement inégalitaire, radicalement biaisée, indubitablement falsifiée. La glorieuse incertitude du sport n’existe pas, les dés sont pipés ; l’Afrique et l’Asie auront encore droit à des miettes au nom d’un pragmatisme qui n’est que purement économique. C’est insupportable et c’est ce que j’ai voulu montrer au cours de cette activité scolaire ! Rassurez-vous : cette façon de procéder n’est pas au programme et vous pouvez vous plaindre de ma parfaite mauvaise foi , vous serez écouté.

 

Footballophobement vôtre.

 

la-coupe-du-monde-de-football-image-333880-article-ajust_930

http://autrementvu.wordpress.com/2014/06/03/une-lecon-de-geographie-et-deconomie/

 

 


Repost 0
Published by Comite-pour-une-Nouvelle-Resistance -CNR - dans Internationnal
commenter cet article
29 mai 2014 4 29 /05 /mai /2014 21:00

29 mai par Eric Toussaint , Renaud Vivien ,Robin Delobel

 

http://cadtm.org/local/cache-vignettes/L300xH200/arton10301-ac1f3.jpg


En 2001, le groupe Dexia (Dexia SA) prend le contrôle de la banque israélienneOtzar Hashilton Hamekomi. Il est avéré que cette filiale - Dexia Israël - finance des colonies dans les territoires occupés palestiniens |1| Ce qui fait du groupe Dexia une entreprise commerciale impliquée dans l’occupation de la Palestine. Comme le déclare la plateforme « Palestine occupée – Dexia impliquée », « le financement de ces colonies viole le droit international, en particulier la quatrième Convention de Genève dont l’article 49 stipule que : « la Puissance occupante ne pourra procéder à la déportation ou au transfert d’une partie de sa propre population civile dans le territoire occupé par elle. » |2|


Dès lors, la responsabilité du groupe Dexia pour violation du droit international peut être engagée tout comme celle des États belge et français qui sont les principaux actionnaires de Dexia SA. En 2008, l’administrateur délégué de Dexia, Pierre Mariani, se justifiait en proclamant que les investissements de Dexia Israël représentaient un faible pourcentage des crédits octroyés par la banque (1%). Néanmoins, ces prêts continuent à financer le développement de colonies en Cisjordanie et à Jérusalem. De plus, Dexia Israël ayant connu une forte croissance, le montant des financements des colonies a augmenté par la même occasion. Pierre Mariani, dont les arguments ont ensuite été repris par la banque, jugeait que les colonies sont de simples communes israéliennes, alors que le Conseil de sécurité de l’ONU a condamné la politique d’occupation menée par Israël à de nombreuses reprises.

 

 

http://cadtm.org/local/cache-vignettes/L464xH309/20111015_photo_pub_32-5017d.jpg

                    intal.be


Grâce aux actions menées par la plateforme « Palestine occupée – Dexia impliquée » |3| qui regroupe plus de 80 communes, associations, partis politiques et syndicats, les dirigeants de Dexia sont régulièrement interpellés à propos de Dexia Israël. Chaque année, ils sont interrogés lors de l’assemblée générale.


Un autre personnage responsable des agissements de Dexia Israël est Jean-Luc Dehaene, l’ancien premier ministre belge, décédé en mai 2014. Bien que tous les grands médias du pays aient multiplié les commentaires élogieux sur sa carrière, Jean-Luc Dehaene a joué un rôle éminemment néfaste dans l’affaire Dexia et ce du début à la fin. Jean-Luc Dehaene a présidé le conseil d’administration du groupe Dexia de 2008 à 2011. Lors de sa démission après le démantèlement de Dexia en octobre 2011, il rejetait toute responsabilité dans le naufrage de Dexia |4| .


C’est pourtant le gouvernement dont il était le premier ministre qui a décidé la privatisation de cette banque en 1996 et a instauré la déréglementation bancaire en Belgique. En 1996, il a bradé Dexia au privé, pour 750 millions d’euros. Il est devenu président de Dexia en 2008 après le sauvetage dont la banque a bénéficié et n’a en rien amélioré la situation problématique de la banque. Il s’est aligné sur les positions de Pierre Mariani, favorisant même l’augmentation de salaire de ce dernier (un million d’euro par an). Une fois parti, Jean-Luc Dehaene n’a eu pour seule défense que de rejeter la faute sur ses prédécesseurs à la tête de Dexia |5| .


Aux questions posées lors de l’assemblée générale de mai 2009, il répondait que les colonies – qu’il ne veut pas nommer comme telles en utilisant l’expression « entités contestées » ! - ne seraient plus financées par Dexia en Cisjordanie dans le futur. Au sujet de l’occupation de Jerusalem Est, il affirmait que Dexia ne considère pas cette ville comme un territoire occupé alors que la partie est de la ville est reconnue comme tel par la communauté internationale à travers la résolution 476 du Conseil de sécurité de l’ONU voté en 1980 |6| .


Contrairement aux déclarations de Jean-Luc Dehaene, de nouveaux prêts ont été accordés en juin 2009. Lors de l’assemblée générale de Dexia en mai 2011, l’ancien premier ministre déclarait que Dexia Israël allait être vendue pendant l’été. Des déclarations, une fois de plus, non respectées. Dexia continue bel et bien le financement de l’occupation comme l’a déclaré, en 2013, Richard Falk, le Rapporteur Spécial sur la « situation des droits de l’homme dans les territoires palestiniens occupés depuis 1967 ».


En effet, le 29 octobre 2013, il présentait son rapport à l’Assemblée générale des Nations-unie |7| Celui-ci est accablant pour Dexia SA et ses actionnaires : la Belgique et la France. Constatant le financement des colonies illégales dans les territoires palestiniens par Dexia SA à travers sa filiale Dexia Israël, le Rapporteur de l’ONU exhorte ces deux États à mettre fin aux activités de la banque dans les territoires occupés, à sanctionner les responsables au sein de Dexia et souligne la possibilité pour la Cour pénale internationale (CPI) d’enquêter sur l’implication du personnel belge et français de Dexia dans des crimes de guerre. Le rapport affirme également que la Belgique et la France pourraient être tenues pour responsables des dommages causés par Dexia SA et condamnées au versement de compensations et de dommages de guerre !


En dépit de ces graves accusations, la Belgique et la France continuent encore à ce jour à soutenir Dexia Israël. Ses prêts sont toujours garantis par les deux États et aucune sanction n’a été prise ! La colonisation des territoires palestiniens persiste et reste entachée de sang. Il y a deux semaines, deux jeunes palestiniens de 16 et 17 ans ont été tués de sang froid par l’armée israélienne le 15 mai lors de manifestations en commémoration de la Nakba, l’exode des réfugiés après la création de l’État d’Israël en 1948 |8|.

 

|1| M. David Kapah, directeur de Dexia Israël, l’a explicitement déclaré à la Knesset, lors d’une séance en commission des finances, le 19 juin 2007.

|2http://www.intal.be/files/DEXIA_PLATFORM_PLATE-FORME.pdf

|3http://www.intal.be/fr/campagne/palestine-occupee-dexia-impliquee

|4http://www.lalibre.be/economie/actualite/dexia-jean-luc-dehaene-demissionne-avec-effet-immediat-51b8dc19e4b0de6db9c38e7e

|5http://www.solidaire.org/index.php?id=1340&tx_ttnews%5Btt_news%5D=30190&cHash=a78dab863b207cbf1abc39cd2c0027fd

|6http://www.intal.be/fr/article/dexia-israel-ne-finance-plus-les-colonies-israeliennes-en-cisjordanie

|7| Lire ce rapport sur : http://www.intal.be/files/20131021_Richard_Falk_-_A_68_376_SR_oPt_report_2013_-_English.pdf Voir également le site de la campagne « Palestine occupée - Dexia impliquée qui regroupe en Belgique 85 organisations dont le CADTM Belgiquehttp://www.intal.be/fr/campagne/palestine-occupee-dexia-impliquee

|8http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2014/05/21/les-israeliens-accuses-d-avoir-execute-deux-adolescents-palestiniens_4422551_3218.html

 

Source :

http://cadtm.org/local/cache-vignettes/L155xH71/siteon0-dc90f.gif

Repost 0
Published by Comite-pour-une-Nouvelle-Resistance -CNR - dans Internationnal
commenter cet article
17 mai 2014 6 17 /05 /mai /2014 00:54

Sur le blog de Nicolas Maury :


Vendredi 16 Mai 2014

Alexei Karpushev, le Premier secrétaire de la ville de Gorlovka du Parti Communiste d'Ukraine (KPU), mène le combat pour que la République populaire de Donetsk nationalise les entreprises des oligarques - article et traduction Nico Maury

e3400fb34c991b95ffb9d19da5b413c4.i600x362x465.jpeg

 

Les communistes dans le Donbass ne sont pas du côté des putschistes de Kiev. Il faut se le dire ils sont du bon côté de la barricade. La toute jeune République populaire de Donetsk doit mettre en place un Etat viable, avec des institutions, une administration et une fiscalité, de nombreux défis sont a relever, d'autant plus que le frère russe ne semble pas prêt a intervenir pour aider les populations du Donbass.

Les forces militaires de Kiev sont une menace constante qui oblige la République populaire de Donetsk a mettre en place une armée pour repousser les groupes néonazis (pseudo garde nationale) responsable de trop nombreux massacres de civils. Pour mener a bien cette mission et les missions qui incombent à un Etat (paiement des retraites, des allocations sociales ...) il faut une fiscalité et la richesse dans cette région est tenue par les oligarques, notamment Rinat Akhmetov.

 

 

Le maire "populaire" de Slaviansk et Alexei Karpushev pour la nationalisation des grandes entreprises


Il y a un point commun entre le maire "populaire" de Slaviansk, Vyacheslav Ponomarev et le communiste Alexei Karpushev, tous les deux militent pour que les grandes entreprises, les propriétés des oligarques du "clan de Donetsk" soient nationalisées par la République populaire de Donetsk et que 100% des bénéfices viennent directement dans les poches des ouvriers et du trésor de l'Etat.

"Ce n'est pas pour eux (les oligarques - ndlr) que le peuple du Donbass a versé du sang sur les barricades" déclare le communiste Alexei Karpushev.

Pour Alexei Karpushev (KPU) "les personnes qui sont sous les balles (de la junte de Kiev - ndlr) ne luttent pas pour que soit maintenue "la table seigneuriale" des oligarques. "Le printemps russe ne va pas créer un impôts de 2/3% sur les bénéfices que les oligarques pourraient, si ils le souhaitent, payer. Ces miettes ne pourront pas redresser le Donbass et rendre la vie normale. Il faut que 100% des entreprises deviennent des propriétés nationales, c'est notre but" note le communiste.

 

1794774_1428140840778301_8783256709831230618_n.jpg

 

 

Nicolas Maury

 


Repost 0
Published by Comite-pour-une-Nouvelle-Resistance -CNR - dans Internationnal
commenter cet article
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 12:31

v2pg-27-turkey-getty.jpg

Traduction JC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

 

 

Il est clair que les mineurs à Soma sont les victimes du désir patronal de maximisation des profits.

 

L'ensemble du pays s'est transformé en une scène de crime, dans tous les secteurs, avec des meurtres en série.

 

Ports, chantiers navals, bâtiment, textile, mines ... C'est ASSEZ !

 

Est-on surpris que les questions de sécurité liées aux mines de Soma aient été portées au Parlement et cachées sous le tapis par le gouvernement ?

 

Est-ce une exception que toutes les normes techniques et de sécurité aient été violées dans cette mine ?

 

Est-il surprenant que les autorités, avec un entêtement délirant, aient tenté toute la journée de dissimuler les informations concernant le nombre de morts et la situation actuellement dans la mine ?

 

Ou, est-ce une surprise que la mine en question soit sous un régime de propriété privée ?

 

Citoyens,

Frères travailleurs,

 

Nous ne pouvons juste laisser passer cela en disant : « Bien, la vie humaine ne vaut rien dans ce pays » tandis que les nôtres se font massacrer. Nous devons nous SOULEVER contre l'offensive du capital, l'ignorance, l'indifférence face au sort que subissent des êtres humains !

 

Le Parti communiste de Turquie appelle les gens à exprimer leur solidarité avec les mineurs et à ce que des actions soient entreprises pour poursuivre en justice les criminels.

 

Deux mesures doivent être prises tout de suite :

 

Premièrement : Dans tous les secteurs où la mortalité est élevée, les normes de sécurité doivent être garanties par des commission formées de scientifiques, d'ingénieurs et de travailleurs. On ne peut pas confier nos vies à des patrons et leurs directeurs qui ont perdu leur humanité et qui sont aveuglés par l'argent.

 

Deuxièmement : la propriété privée dans le secteur minier doit être abolie et toutes les mines doivent être nationalisées.

 

Si nous n'agissons pas, nous ne pourrons que constater que nous avons laissé des centaines de travailleurs mourir dans des conditions infâmes.

 

Mais si nous agissons, les mineurs de Soma deviendront des héros qui se sont sacrifiés afin de sauver leurs frères de la tragédie qu'ils ont vécue.

 


La Turquie se souviendra toujours de vous !

 


Repost 0
Published by Comite-pour-une-Nouvelle-Resistance -CNR - dans Internationnal
commenter cet article
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 15:54

http://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2014/05/20140429_NATO1_0.jpg

 

Voici une revue de presse d’événements qui sont arrivés en Ukraine, du 1er au 4 mai 2014 – catégorie “Pas vus dans les grands médias français”.

 

Vous trouverez l'article en cliquant sur le lien ci dessous >>> 

 

 

5
Mai
2014

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Comite-pour-une-Nouvelle-Resistance -CNR - dans Internationnal
commenter cet article
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 14:50

5 Mai 2014 , Rédigé par Le Mantois et Partout ailleurs

L’horreur s’invite de nouveau en Ukraine

lundi 5 mai 2014


Moins de trois mois après les crimes de masse perpétrés à Kiev sur Maïdan, le peuple ukrainien paie de nouveau le prix lourd des dérives fanatiques et extrémistes de clans opposés dans une lutte à mort.

C’est cette fois à Odessa dans le sud du pays que cette violence aveugle et criminelle s’est déchaînée.

 

D’après les informations recueillies par la CGT auprès de nos camarades odessites, des hooligans gangrénés par les néo-nazis ultra-nationalistes ukrainiens du Secteur droit (Praviy sektor), après une bataille rangée en centre-ville contre d’autres hooligans supporters du fédéralisme, s’en sont pris aux manifestants de Koulikovo Polié. Cet endroit était occupé depuis la fin de l’année dernière par des manifestants pacifiques, principalement des retraités et des syndicalistes, qui défendaient une option fédérale pour l’Ukraine, et non un rattachement à la Russie, comme le prétendent trop rapidement la plupart des médias. A l’arrivée des excités du Secteur droit, des centaines d’entre eux se sont réfugiés dans la Maison des syndicats. Les cocktails Molotov lancés par les ultra-nationalistes ont incendié le bâtiment et provoqué la quarantaine de morts recensée au bilan officiel. La CGT transmet ses condoléances à l’ensemble des familles des victimes que les évènements en Ukraine ne cessent de produire.


L’Union Européenne doit demander qu’une enquête impartiale soit conduite au plus vite pour faire la vérité sur les dizaines de victimes qui ensanglantent le pays depuis des mois. Elle doit également exiger, conformément à la déclaration de Genève du 17 avril 2014, le démantèlement sans délais et l’interdiction des groupements extrémistes qui terrorisent une population ukrainienne n’aspirant qu’à la paix et à la tranquillité. Elle doit tout autant exiger le retrait des éléments russes infiltrés en Ukraine de l’Est. Enfin, elle doit immédiatement cesser, de même que la Fédération de Russie et les Etats-Unis d’Amérique, les jeux géopolitiques mortifères qui prennent en otage 45 millions d’Ukrainiens.

 

Note de ma pomme: Je partage l'opinion exprimée par ma confédération sur les boutefeux mortifères que sont les USA capitalistes et la Russie qui l'est autant.


Concernant la tragédie d'Odessa, il est désormais certains que des ultra-nationalistes, à coup de coctails molotov, ont incendié la Maison des syndicats, ce qui a provoqué la mort d'une quarantaine de personnes. Ci-dessous, l'image d'une jeune femme tentant de s'échapper du brasier. On est loin des paramilitaires "pro-russes" dont nous abreuvent les médias aux ordres.


http://img.over-blog-kiwi.com/582x288-ct/0/69/18/83/20140503/ob_759f5a_14-05-03-odessa-incendie-syndicats.JPG

 

Mais pourquoi la CGT n'appelle pas un chat un chat et un ultra-nationaliste ukrainien un fasciste?


Quant à dédouaner l'UE, et donc la France, en sollicitant une commission d'enquête de sa part? Le régime installé à Kiev n'est-il pas soutenu par les USA, mais aussi par son porte-gamelle qu'est l'UE? Et ce régime ne possède-t-il pas des ministres fascistes en son sein et des éléments de la même haine dans les nouveaux rouages de l'état ukrainien dont le procureur général du pays? Quand l'UE a-t-elle rejeté ce régime arbitraire et nauséabond en place? Incompréhension totale de ma part sur cette proposition de ma confédération, à moins de vouloir présenter, à quelques jours des élections européennes, l'UE comme un havre de paix et d'entente entre les peuples. Et ça je ne pourrai pas le concevoir.


Roger Colombier 

 

 

Repost 0
Published by Comite-pour-une-Nouvelle-Resistance -CNR - dans Internationnal
commenter cet article
4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 09:15

OBAMA: une tournée en Asie pour renforcer l’hégémonie U.S. dans cette région

 

 

obama


Le président Obama est au Japon, son objectif  principal est d’assurer l’hégémonie américaine dans la région asiatique. Les Etats-Unis sont à l’offensive diplomatique et au renforcement militaire contre la Chine.

 

Ce voyage fait suite à celui du vice-président Joe Biden en décembre, du secrétaire d’Etat John Kerry en février et du secrétaire à la Défense Chuck Hagel du début du mois. La pression est mise pour intensifier les tensions contre la Chine, comme l’envoi en mer de Chine de bombardiers B-52 équipés d’armes nucléaires.

 

Obama demandera au gouvernement japonais d’être plus agressif dans le conflit qui l’oppose à la Chine à propos des îles Senkaku-Diaoyu. Il l’incitera à développer son armée et proposera d’assouplir les restrictions constitutionnelles et juridiques imposées aux forces armées nippones.

 

L’impérialisme étasunien cherche à réaffirmer sa position dominante en région Inde-Pacifique, mais les deux pays sont embourbés dans une crise économique et tentent chacun de s’en sortir aux dépens de l’autre et de leurs rivaux. Mais le gouvernement japonais trouve là l’opportunité pour remilitariser le Japon et pour affirmer sa propre offensive diplomatique en Asie, on le voit les intérêts stratégiques et économiques de l’impérialisme japonais ne coïncident pas toujours avec le programme impérialiste américain.

 

Le premier ministre japonais a augmenté le budget de l'armée et il a demandé à la stratégie militaire de s’orienter  sur les îles située au Sud du pays en face de la côte chinoise. Il ravive les traditions réactionnaires du militarisme japonais en se rendant personnellement au sanctuaire Yasukuni qui est un symbole du militarisme militaire japonais.  Un de ses ministres, Yoshitaka Shindo, et 147 législateurs ont visité ce tristement célèbre sanctuaire, qui fait l’objet d’une grande campagne médiatique dans le but de blanchir les atrocités commises par l’armée japonaise, pendant la 2ème guerre mondiale.

 

Obama vient aussi chercher le partenariat transatlantique (Trans-Pacific Partnership, TPP).

 

Cet accord de TPP est considéré par Washington comme un moyen de revaloriser la suprématie économique américaine en Asie.

 

Un ancien conseiller américain à la sécurité nationale, lève le voile, Tom Donilon, dans un éditorial au Washington Post, souligne le rôle central joué par le TPP en tant que « le plus important accord commercial en cours de négociation actuellement. » Cet accord montre les exigences américaines à tous les niveaux, du commerce à l’investissement jusqu’aux droits de propriété intellectuelle et au droit des sociétés. « Un accord consoliderait la direction des Etats-Unis en Asie ede concert avec les négociations concernant un accord de libre-échange en Europe, placerait les Etats-Unis au centre d’un grand projet : celui de rédiger les règles qui gouverneront l’économie mondiale pour le siècle prochain», conclu  ce conseiller.

 

Voilà cela nous confirme les vraies intentions de l’impérialisme américain.


A Tokyo, le but d’Obama est de :

-Garantir la poursuite de l’hégémonie des Etats-Unis dans tous les domaines.

-Accélérer l’agenda économique du TPP aux intérêts de l’impérialisme américain en Asie.

-Réarmer le Japon.

 

Rien de bon pour les peuples, l’heure est donc à agir fort, partout, un parti révolutionnaire est l’outil de la classe ouvrière, du peuple pour mener ce combat.

 

source: www.sitecommunistes.org

 


Repost 0
Published by Comite-pour-une-Nouvelle-Resistance -CNR - dans Internationnal
commenter cet article
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 13:40

DU MASSACRE D’ORADOUR SUR GLANE A CELUI D’ODESSA

 

Samedi 3 mai 2014 

 

Il faut suivre sur le site de Danielle Bleitrach les infos au jour le jour sur la guerre civile que l’occident et ses fascistes imposent au peuple Ukrainien. La logique de confrontations qui se poursuit contre la Russie confirme cette réalité d’un impérialisme occidental sous domination états-uniennes que symbolise l’OTAN.


L’affrontement Est-Ouest hérité de la guerre froide n’était pas seulement la guerre contre cette société non capitaliste que représentait malgré tout l’URSS, mais aussi la guerre impérialiste pour la domination du monde.


Non seulement, la chute de l’URSS ne s’est pas traduit par la victoire de la "force de la politique contre la politique de la force", comme le promettait Gorbatchev, mais au contraire, par la libération de la violence intrinsèque du capitalisme poussé à son stade impérialiste.


L’Union Européenne se révèle toujours plus pour ce qu’elle est, loin des discours sur les promesses de paix et la réunification du monde. L’Europe est la frontière "Est" de l’impérialisme US, poussant sa conquête toujours plus loin comme il le fait plus au Sud au Moyen-Orient, tentant avec frénésie par la guerre de détruire ses concurrents et de conquérir de nouveaux marchés pour faire face à sa crise.


La lutte pour la paix devient urgente, en lien avec la dénonciation de l’impérialisme, et elle passe par des initiatives urgentes de solidarité avec le peuple Ukrainien !

pam


DU MASSACRE D’ORADOUR SUR GLANE A CELUI D’ODESSA

http://histoireetsociete.files.wordpress.com/2014/05/61.jpg?w=300&h=240

http://histoireetsociete.wordpress.com/2014/05/03/du-massacre-doradour-sur-glane-a-celui-dodessa/

 

Témoignage d’un rescapé de l’enfer…

http://histoireetsociete.wordpress.com/2014/05/03/temoignage-dun-rescape-de-lenfer/


 

sur le blog histoire et société de Danielle Bleitrach


 


 


Repost 0
Published by Comite-pour-une-Nouvelle-Resistance -CNR - dans Internationnal
commenter cet article
27 avril 2014 7 27 /04 /avril /2014 08:40

Lu sur El Diablo

 

http://img.over-blog.com/500x336/0/32/46/53/illustrations-27/Lvov-pro-nazis.jpg

                  Anciens combattants de la milice collabo UPA défilant en 2013 à Lvov

 

 

Le conseil municipal de Lvov a annoncé que les 8 et 9 mai seront des jours de deuil pour les personnes tuées pendant la Seconde Guerre mondiale et les victimes du régime totalitaire et lors de ces journées seront interdites l'utilisation des symboles soviétiques, nazis et communistes.


Selon un membre du parti "Svoboda" Lioubomir MELNITCHOUK, Lvov en tant que ville européenne doit honorer les morts de la Seconde Guerre mondiale conformément à la pratique européenne.


Le conseil municipal a décidé que les 8 et 9 mai de mettre les drapeaux en berne dans la ville Lvov, il n'y aura ni divertissements, ni festivités, ainsi que sera interdite l'utilisation de feux d'artifices et interdite l'utilisation ces jours-là dans la ville des symboles soviétiques, nazis et communistes.

MELNITCHOUK a motivé l'initiative de l'adoption de cette décision pour ne pas tolérer des provocations dans la ville. Plus tôt cette semaine, il a été rapporté dans les médias que le forces de l'ordre la région de Lvov , à partir du 7 mai , placera sous protection les monuments commémoratifs de la guerre.


Comme à Chisinau, en Moldavie, au nom de l'européanisation de la politique et de la société les autorités locales annulent les fêtes de la victoire soviétique sur le fascisme. Le but idéologique de ce type de pratique est simple : délégitimer la contribution principale de l'URSS à la victoire sur l'Allemagne nazie et ainsi dire : "cette victoire était le passage d'un totalitarisme à un autre" et que collaborer avec l'Allemagne nazie, finalement, n'était pas si grave. Et donc, comme chaque année, le défilé des anciens miliciens de l'UPA (armée insurrectionnelle ukrainienne) et autres groupes collaborationnistes sera autorisé. Car, si les symboles nazis seront interdits, il n'en sera pas de même pour ceux des organisations "nationalistes" ukrainiennes ayant collaboré avec l'Allemagne nazie.



Cette action russophobe n'aura pas pour effet de renouer l'unité de l'Ukraine, bien au contraire. Les fascistes du maïdan ivres de leur victoire, continuent de cracher à la figure du peuple de l'Est et du Sud de l'Ukraine qui considère que les sacrifices faits pour la victoire sur le fascisme comme l'action héroïque des peuples de l'URSS et, bien sûr du peuple ukrainien ne va pas prendre cette nouvelle autrement qu'une invitation à quitter l'Etat ukrainien.


Dans un tel contexte on peut se demander qui sont les "séparatistes"...

 

Source :

http://rusvesna.su/news/1398066041

 

Lu sur Le monde russe

 


 


Repost 0
Published by Comite-pour-une-Nouvelle-Resistance -CNR - dans Internationnal
commenter cet article