Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Comite pour une Nouvelle Resistance- CNR
  • Le blog de Comite pour une Nouvelle Resistance- CNR
  • : L’association, s’inspirant des idéaux et des réalisations énoncés et établis par le Conseil National de la Résistance (C.N.R.) a pour but la mise en œuvre de réflexions, d’initiatives et d’actions visant à faire naître et vivre une « Nouvelle Résistance » favorisant la défense des conquêtes des mouvements sociaux de notre République.
  • Contact

comité pour une nouvelle résistance C N R 06

Rechercher

Lucie Aubrac résistante

St André des Alpes / 9 /07/11

Comité pour une Nouvelle Resistance- CNR / St André des Alpes / 9 / 07/ 11

 

Explication du maire , des raisons pour lesquelles  lui  et son équipe aient refusé le matin meme l'accès  à la salle alors que cette journée était prévue , organisée de longue date ...

Tout se termina bien  , Monsieur le maire et son équipe  ont fini par " capituler "  face à l'indignation de nos résistants d'hier...

28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 12:45

NOTRE-DAME DES LANDES, 24 – 25 NOVEMBRE 2012.


Lorsque le 25 novembre, j’ai lu un premier article faisant état d’une centaine de blessés à Notre-Dame des Landes pour le seul week-end écoulé, j’avoue avoir pensé à une possible exagération.


La presse nationale était vraiment unanime: le 24, il y avait eu trois blessés, dont un gendarme. L’affaire semblait déjà classée dans les journaux du 25.


Le 26, Le Parisien oubliait les deux manifestants blessés pour faire son titre sur le gendarme et sur quatre interpellations. Dans le corps du texte, on apprenait néanmoins que le militaire faisait partie d’un groupe d’infiltrés.


Le 26 toujours, me parvenait ce témoignage de mes amis nantais Émeric Cloche et Caroline de Benedetti, lesquels avaient été matraqués sur la place du Bouffay, en fin de manifestation à Nantes, la veille au soir. À Notre-Dame des Landes, la présence d’une centaine de blessés était de nouveau signalée sur les sites de Basta! et de Politis -témoignage de l’équipe médicale à l’appui.


Le 27 novembre, Émeric Cloche m’a fait parvenir cette lettre du Docteur Stéphanie Leveque, présente sur les lieux. Elle venait d’être envoyée au Préfet de Loire-Atlantique avec copie aux parlementaires locaux.


Le dit Préfet l’a reçue et nous pouvons désormais la rendre publique. Au-delà de la gravité des faits, on pourra méditer sur le rôle de la presse dans cette affaire somme toute très médiatisée.

Landes-1-533x731.jpg

Landes-2-533x731.jpg

Landes-3-533x731.jpg


Olivier Favier, Paris, 28 novembre 2012

Source : dormirajamais.org/landes/


1113.jpg

 

Vidé publiée le 28 nov. 2012 par GroupeGROIX

et en radio: http://noise-hunter.eklablog.com/reportage-c776301

Malgré une centaine de blessé-e-s le samedi précédent, lundi 26 novembre, comme chaque semaine les forces de l'ordre sont venus "nettoyer" des barricades. 

Les tracteurs aussi sont venus, mais pour défendre les nouvelles cabanes.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Comite-pour-une-Nouvelle-Resistance -CNR - dans Notre Dame des Landes
commenter cet article

commentaires

A.Baumann 28/11/2012 21:38

Une chose qui m'atterre est la docilité juridique des personnes qui se font taper dessus.
Portez plainte contre les auteurs et faite une action en responsabilité de l'Etat pour les dommages subits.

Pour la plainte, le parquet n'y donnera pas suite, il semble que ce soit la norme en la matière. Néanmoins la CEDH a condamné la France en 1999
(http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Selmouni_contre_France) sur un cas qui au fond serait semblable.

Pour l'action en responsabilité, il me semble qu'il fallu démontrer la "faute grave" des forces de l'ordre. Cela devrait pouvoir être prouvé par la disproportion des moyens utilisés avec la
résistance ou la faute des personne blessées.

Quoiqu'il en soit, qu'ils ne se laissent pas faire, ils ont des recours, ce genre d'exactions ne peuvent rester non sanctionnées dans un état de droit.

Azwa 28/11/2012 18:13

Pas grand chose à dire, l'article parle de lui même.
Ces médecins sont des héros, tout comme les gens, agriculteurs ou jeunes militant(e)s, qui militent là bas. Respect et honneur à eux, j'aimerais être à leurs côtés.
Quant aux institutions: avec tout le respect que j'ai pour elles, nous voilà devant le fait accompli. CRS brutes brutes, journalistes complices!

guespin yvan 28/11/2012 15:41

Que dire tellement c'est affligeant ,les CRS ont pour habitude de frapper les jambes je vois que cela continue. Ce sont nous, petit peuple qui payons cette engeance. Mon seul regret c'est de ne pas
pouvoir être avec les manifestants. Pour les journalistes, tous des vendus des lors que ce n'est pas un scoop qui fera monter leur carrière. Ils ne vérifient pas leurs sources surtout lorsque c'est
dicté par la police.Je le dis car cela c'est avéré lors du décès de mon fils.Ne me parlez plus de ces vendus à la cause de l'état.