Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Comite pour une Nouvelle Resistance- CNR
  • Le blog de Comite pour une Nouvelle Resistance- CNR
  • : L’association, s’inspirant des idéaux et des réalisations énoncés et établis par le Conseil National de la Résistance (C.N.R.) a pour but la mise en œuvre de réflexions, d’initiatives et d’actions visant à faire naître et vivre une « Nouvelle Résistance » favorisant la défense des conquêtes des mouvements sociaux de notre République.
  • Contact

comité pour une nouvelle résistance C N R 06

Rechercher

Lucie Aubrac résistante

St André des Alpes / 9 /07/11

Comité pour une Nouvelle Resistance- CNR / St André des Alpes / 9 / 07/ 11

 

Explication du maire , des raisons pour lesquelles  lui  et son équipe aient refusé le matin meme l'accès  à la salle alors que cette journée était prévue , organisée de longue date ...

Tout se termina bien  , Monsieur le maire et son équipe  ont fini par " capituler "  face à l'indignation de nos résistants d'hier...

10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 11:47

lu sur Diablo :

 

SNCF

CGT-cheminots-versailles1.jpg

 

Réforme ferroviaire : la provocation de trop qui met la grève reconductible à l'ordre du jour !

Après la manifestation massive des cheminots à Paris, qui a rassemblée plus de 22 000 cheminots contre la réforme ferroviaire, le gouvernement devait recevoir les 3 organisations syndicales CGT-Sud-UNSA pour écouter leurs propositions le 4 juin 2014.

 

Il est évident que le projet de loi Cuvillier/Pépy est totalement inacceptable, car il porte en lui la destruction de la SNCF, entreprise publique historique et structurante, et la casse des droits sociaux des cheminots, le tout pour préparer une privatisation généralisée du réseau ferré national à moyen terme.

 

Or, bien loin d'annoncer le retrait de ce projet de loi massivement rejeté par les cheminots, voir même son report, le gouvernement a affiché son mépris le plus total pour le corps cheminot en annulant purement et simplement le rendez-vous !

 

Cette nouvelle provocation du pouvoir est décidément celle de trop.

 

Voilà pourquoi, relayant les aspirations combatives de leurs bases, la fédération CGT des cheminots et Sud Rail ont déposé un préavis de grève nationale reconductible par tranche de 24h, à compter du mardi 10 juin prochain à 19h.

 

Après l'ANI, la hausse de la TVA, le "pacte de responsabilité", les attaques contre les intermittents, les hôpitaux, le gel du traitement des fonctionnaires et maintenant ce passage en force sur la réforme ferroviaire, il est clair que le gouvernement PS, a fait le choix définitif de se suicider politiquement pour satisfaire les intérêts de classe du patronat.

 

Face à cette attaque de classe, nous n'avons donc rien à attendre de négociations à froid, rien à attendre d'amendements parlementaires, nous ne devons compter que sur nous-même, que sur nos propres forces pour les mettre genoux à terre et défendre nos intérêts de classe.

 

La grève reconductible est notre arme, pas pour peser sur des débats parlementaires, mais pour paralyser l'économie du pays, pour contraindre ce gouvernement au service de la finance de retirer son projet de loi mortifère et anti-social, et imposer une autre réforme.

 

Une réforme tenant dans la réintégration de RFF au sein de l'EPIC SNCF et dans l'unification de toute la famille cheminote sous un même statut de haut niveau, au sein d'un grand monopole public, au service des intérêts populaires en matière de transport ferroviaire de voyageurs et de marchandises.

 

En nous plaçant ainsi en état de légitime défense sociale, en nous poussant ainsi à la lutte à mort contre cette attaque sans précédent de nos droits sociaux, le gouvernement joue un jeu dangereux : il prend le risque de fédérer autour de cette locomotive cheminote en colère, un train des luttes fédérant tous les travailleurs sur qui les coups pleuvent depuis trop longtemps...

 

A NOUS DE TRANSFORMER CETTE ATTAQUE HISTORIQUE CONTRE LES CHEMINOTS, EN DÉFAITE HISTORIQUE DE CE GOUVERNEMENT AUX ORDRES DE LA FINANCE !

 

 _________________________________________________________________________________________________http://img.over-blog-kiwi.com/970x301-ct/0/94/23/64/20140224/ob_b0a13e_bandeau-cgt-versailles.tif

Veillée d'arme pour les cheminots...

10 Juin 2014


 Ça y est, à partir de ce soir à 19h la grève nationale reconductible contre la réforme ferroviaire

voulue par le gouvernement et la direction de la SNCF va commencer.

 

Ils ont voulu l'épreuve de force, ils l'ont eu, ils ont hissé le pavillon noir, en retour les cheminots

dressent leur drapeau rouge, car à en croire les remontées du terrain, le mouvement sera massif et puissant.

 

Face à un gouvernement de casse sociale qui semble prêt à se suicider politiquement pour la défense exclusive des intérêts du Capital, il ne s'agira donc pas d'une grève de lobbying pour montrer

"qu'on est nombreux à ne pas être content", il s'agit d'une guerre, d'une guerre de classe où

les cheminots doivent paralyser le pays par la grève, pour mettre à genoux les puissances

de l'argent, afin de contraindre le gouvernement à céder sur toute la ligne.


Le syndicat CGT des cheminots de Versailles appel donc les grévistes à ne pas faire la grève

"à la maison", mais à faire une grève active, à venir en masse aux AG et aux rassemblement, manifestations pour se faire entendre au plus haut niveau, jusqu'à la bourse de Paris

et l'hôtel Matignon !

 

Nous appelons les cheminots grévistes de notre périmètre à venir dès demain à l'Assemblée Générale qui se tiendra à 11h sur le parking de la gare de Versailles

Chantiers, derrière les locaux syndicaux, pour définir ensemble nos

revendications et décider des actions à mener et de la suite à donner au mouvement.

 

Dès que le mouvement est lancé, il n'appartient plus aux états majors syndicaux mais bien aux travailleurs en grève, qui doivent le conduire par eux-mêmes, démocratiquement.

 

Alors oui, c'est une guerre, une guerre qui s'annonce décisive pour l'avenir du ferroviaire

de notre pays et pour les conditions de travail des cheminots, une guerre où il n'y aura pas

de 2ème place pour le perdant.

 

En passant en force sur la réforme ils ont hissé le pavillon noir,

dressons tous ensemble notre drapeau rouge !

 


SOURCE

 


Repost 0
Published by Comite-pour-une-Nouvelle-Resistance -CNR
commenter cet article
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 10:46

Vive la nouvelle bataille du Rail

Réforme ferroviaire le PRCF soutient les cheminots en grève reconductible à partir du mardi 10 juin

Le PRCF soutient les cheminots en grève reconductible à partir du mardi 10 juin. Et Comme en 1995, il sera aux côtés des cheminotes et cheminots qui luttent avec leurs organisations syndicales.


Les organisations syndicales CGT-Cheminots et SUD-Rail qui ont lancé pour mardi un appel à la grève de 24h reconductible à partir du 10 juin dans la soirée, quelques jours avant le début de l’examen à l’Assemblée nationale du projet de réforme ferroviaire qu’ils contestent.


sncf 4 paquet ferroviaire commission européenne

Les organisations syndicales dénoncent le fait qu’avec un quatrième texte sur « l’espace ferroviaire unique européen » – (ensemble de directives européennes dit quatrième paquet ferroviaire) la Commission de Bruxelles veut hâter la mise en place de la concurrence, sans entraves, sur tous les réseaux de transports publics du continent. En effet, la volonté de dérèglementation et de privatisation l’Union européenne est sans limite quand il s’agit de casser les monopoles d’Etat – en clair les services publics bien commun de la Nation –pour leur substituer les chasseurs de profits des monopoles capitalistes privés sur tous les marchés des biens et services du continent.


L’objectif de l’UE. est en effet de jeter bas des monopoles publics avant de les rendre illégaux et de les livrer aux appétits du grand capital privé : tant pis pour le service rendu au public, tant pis pour les statuts des cheminots, tant pis pour le produire en France, tant pis pour l’héritage du front populaire et du CNR., tant pis pour les énormes gâchis qu’occasionne le redécoupage aberrant de la SNCF., comme on vient de le voir avec la vente à la découpe d’Alstom.

Le 22 mai dans la censure des médias, 20 000 cheminots manifestaient à Paris

Déjà, le 22 mai, les organisations syndicales avaient réuni des milliers de cheminots à Paris  qui ont réclamé une « autre réforme ferroviaire », à défaut d’exiger le retrait pur et simple de la contre-réforme, ainsi que l’abrogation de contre-réforme désastreuse dite R.F.F. qui a découplé le rail de l’exploitation des lignes avec à la clé, d’énormes gaspillages et un service très dégradés pour les usagers devenus « clients » La CFDT syndicat de collaboration de classe, a pris ses distances avec l’action engagée, estimant qu’il valait mieux négocier des aménagements à la réforme, plutôt que jouer le rapport de force.


Le projet de loi sera discuté en première lecture à l’Assemblée les 17, 18 et 19 juin. Destiné à stabiliser la dette du secteur ferroviaire et à le préparer à l’ouverture totale à la concurrence, le projet de loi prévoit de réorganiser les forces de la SNCF et de Réseau ferré de France (RFF), qui gère le réseau. Mais pour les syndicats, le projet ne règle en rien le problème de l’endettement et laisse subsister la division des deux entreprises, séparés en 1997, alors que le « communistes » Gayssot, officiait dans le gouvernement social-maastrichtien Jospin.

La réforme ferroviaire est le résultat direct de l’application des directives européennes : pour défendre nos services publics, sortir de l’UE

réforme ferroviaire paquet UE SNCFPour le PRCF une libéralisation totale du secteur se fera forcément aux dépens des droits, du pouvoir d’achat et de la sécurité des usagers et des agents comme on la vue partout où le rail est privatisé. Par ailleurs, la nouvelle organisation va générer de nouveaux conflit d’intérêts entre les différents acteurs , la séparation entre la gestion de l’infrastructure et l’exploitation des trains va accroitre les risques d’accidents, le poids de la dette va continuer d’étouffer l’entreprise publique et ne permettra donc pas de répondre aux attentes des usagers.


D’autres parts, la Commission européenne envisage aussi de revoir le règlement O.S.P. (obligations de service public) auquel est soumise la RATP depuis le 3 décembre 2009. L’OSP garantit jusqu’à présent le statut d’ÉPIC et le caractère 100 % public de la RATP Les travailleurs du ferroviaire ont donc tout intérêt à s’épauler dans les durs conflits du travail qui s’annoncent.


Les travailleurs ont raison de lutter pour faire reculer le pouvoir au service du grand capital. Surtout que l’ambition politique du trium vira Hollande/Pepy/Europe est dans le cadre de la réunification de scinder l’entreprise en trois suite à ce quatrième paquet ferroviaire ! ensuite, les conséquences de cette directive européenne largement amender par le groupe socialiste à l’assemblée européenne pour servir le système capitaliste aura des conséquences désastreuses sur la sécurité ferroviaire (ex: Bretigny/o) le pouvoir d’achat des usagers principalement au travers des impôts et coût des voyages, l’emplois au statut et le dysfonctionnement dans son ensemble a l’exemple de la commande des dernières rames TER ou nombreux quais, tunnels et autres normes seront à revoir.


Mais cette lutte doit être accompagnée d’un refus catégorique de la « construction » euro-atlantique, le retrait unilatéral par la voie progressiste de la France de l’Union européenne dictatoriale et de la zone euro-mark. Ce retrait de l’U.E doit s’effectuer sur la base des principes du Conseil National de la résistance, dont tous les progressistes devraient s’employer ensemble à réactualiser le programme.


Il y a urgence à sortir de cette prison des peuples qu’est l’UE, néolibérale pilotée par l’axe Washington-Berlin avec l’aide des nouveaux collabos du CAC 40, appuyés par certains syndicats et partis qui préfèrent ménager ces courroies de transmission de l’UE. que sont le PS, le Parti de la gauche Européenne (PGE) et la Confédération Européenne des Syndicats (CES), plutôt que de défendre les acquis sociaux des cheminots et des citoyens.


Il faut s’attendre à une énorme campagne médiatique de la grande presse capitaliste contre la grève légitime des cheminots qui, dans ce conflit, porterons l’intérêt de la nation et du monde du travail. Le P.R.C.F. appelle en conséquence les militants communistes regroupés dans le processus des Assises du communisme, les syndicalistes de classe, les patriotes républicains opposés à l’U.E., les cheminots du reste de l’Europe, à manifester de toutes les façons possibles leur solidarité avec les cheminots français en lutte dans cette nouvelle bataille du rail !


Georges Gastaud, secrétaire national du P.R.C.F., Jo Hernandez, secrétaire de la commission luttes du P.R.C.F., Jacky Omer et Jean-Claude Facquez, cheminots communistes.

 

http://www.initiative-communiste.fr/wp-content/uploads/2013/05/Banniere-IC2.gif

 


Repost 0
Published by Comite-pour-une-Nouvelle-Resistance -CNR - dans Service public
commenter cet article
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 08:35

http://plumechocolat.files.wordpress.com/2012/11/55179.jpg

 

Une proposition de texte

 

de Jean LEVY

 

En France, en Europe,

LE POUVOIR,

C’EST

CEUX QUI POSSEDENT ET QUI DECIDENT

CEUX QUI GOUVERNENT ET QUI APPLIQUENT

CEUX QUI INFLUENCENT ET QUI INTOXIQUENT

 

ENSEMBLE,

 

Ils nous rabâchent :

 

Pour qu’un patron vous embauche, il veut être assuré que sa production trouvera preneur, et pour cela il lui faut être compétitif,

C’est-à-dire vendre au prix de revient le plus bas possible au niveau mondial, grâce à une main d’œuvre  sous payée, et sans contraintes sociales.

 

C’est, nous disent-ils, le seul moyen de lutter contre le chômage

 

Morale de l’histoire :

nous vivons donc dans une société où produire

a pour seule finalité,

la rentabilité, en un mot le profit

 

Que cette « logique » soit celle du capitalisme, nous le savions depuis longtemps. Le nouveau,  c’est que les patrons, leurs hommes politiques et leurs « communicants » tentent, d’une même voix, de convaincre les victimes du système que cette société est la seule possible, qu’en dehors d’elle, point de salut.

 

Et pour tenter de gagner une place dans ce paradis, il nous faudrait accepter les bas salaires et les emplois précaires, travailler toujours plus, sans protection et sans droits.

 

Cette civilisation d’esclaves (les « jeux du cirque », ce sont aujourd’hui les portables et l’informatique), suffit-il d’en contester, point par point, le bien-fondé  et l’inhumanité ?

Faut-il seulement protester et dénoncer ?

Et crier plus fort pour se faire entendre. 

 

Oui, il faut le faire.

 

Mais, face à l’ennemi à triple tête, patronat, gouvernement, médias, face aux machines infernales d’enfermement, l’Union européenne et demain, espèrent-ils, le Pacte Transatlantique, il est urgent de proposer une autre voie, une autre société qui, par sa logique, ouvre le chemin de l’espoir.

 

Inutile pour cela d’incantation inaudible, de recourir en permanence aux formules tirées de nos Livres saints. Et comme disait Lénine (vous voyez on y revient quand même…), nos textes « devraient être compris par notre concierge », disons, de nos jours, par la foule d’un métro aux heures de pointe, sans que celle-ci l'assimile à une langue étrangère.

 

Et pour dire quoi ?

 

Ce que nous voulons, nous qui nous sentons communistes, c’est une société dont l’objectif est de satisfaire les besoins, les besoins  collectifs, et aussi de chacun.

 

En France, les besoins, ce n’est pas ce qui manque… :

des logements de qualité accessibles à tous, des écoles et des crèches, des maîtres formés et compétents, des transports de proximité en nombre, rapides et confortables, une protection sociale gratuite qui garantisse la santé de la naissance à la fin de vie, avec des dispensaires et des cliniques de quartier, des hôpitaux  qui ne soient plus encombrés, la culture offerte au plus grand nombre…et…et… :

 

Et si nous parlions de cette autre extravagance d'aujourd’hui :  l’agriculture n’est envisagée que comme moyen d’exporter à l’étranger le blé, le maïs, la viande ou le lait, au plus haut cours de bourse, alors que des millions de Français sans ressources sont contraints de quémander leur nourriture à la charité publique ou privée…

Pourquoi des fraises espagnoles, des tomates hollandaises sans saveur et sans goût, alors qu’à Marmande ou à Cavaillon, nos fruits et nos légumes se vendent à bas prix pour l’exportation ?

 

Et si la production agricole était d’abord conçue pour nourrir la population ?

Idée subversive ou logique bafouée ?

 

Des rêves inaccessibles ?

Avec la crise, cela  ne serait  pas possible d’y compter …

Les « caisses » sont vides et d’où tirer l’argent ?

Et pourtant, l’argent, il y en a : rien que pour les sociétés du CAC 40, les dividendes versés aux actionnaires, disons depuis cette fameuse « crise »,  donc cumulés depuis huit ans, cela représente 400 milliards d’euros…Sans parler des cavernes d’Ali Baba que sont les paradis fiscaux pour nos industriels et financiers…

 

Car, disons-le tout net : pour changer de société, il faut D’ABORD rendre à la Nation tous ses biens, que le Capital a subtilisés. Les secteurs clefs de l’économie doivent être rendus au public. De ce fait, plus d’actionnaires, ni de dividendes, plus de spéculation, d’argent volatile, de pillage des biens de la Nation !

 

Comprenons-nous bien : cette collectivisation des moyens de production et d’échange, ce n’est pas une décision de rétorsion ou de punition (encore que celle-ci serait bien justifiée !), mais une nécessité nationale pour un Etat d’être en mesure, en dominant l’économie,  de pourvoir au bien-être de l’ensemble de ses citoyens.

 

Mais cette politique de progrès social continu, que nous préconisons, ne serait pas si coûteuse que ça : les logements, leur aménagement, les transports, les dispensaires et les hôpitaux et tout le reste, cela provoque une demande immense de main d’œuvre, qu’il faudra en partie former, les industries nécessaires auront besoins de beaucoup d’ouvriers et d’ingénieurs…

Le chômage sera au fur et à mesure réduit, année après année. Et avec lui, les milliards des allocations diverses et variées. Par contre, des millions se salariés en plus au travail , cela fait un solide matelas de cotisations sociales qui rentreront dans les caisses, plus les impôts sur les salaires versés…

 

Qui ose dire que cela n’est pas possible ?

 

Inverser le désordre actuel des choses pour lui substituer un ordre social juste, ne peut-il pas être envisagé?

 

Certes, cette perspective impose une condition première pour se réaliser :

le droit pour notre peuple de décider souverainement de son avenir, droit qui est aujourd’hui confisqué. Car la France est retenue prisonnière dans la forteresse européenne. Elle n’est plus libre des ses mouvements, gardée qu’elle est par les cerbères de Bruxelles. Elle est tenue d’en respecter les règles fixées par l’oligarchie européenne.

Les règles du profit des grandes sociétés.

 

Donc, l’un ne va pas sans l’autre : liberté et progrès.

Du pouvoir de l’Argent, il faut se libérer.

 

 

http://canempechepasnicolas.over-blog.com/article-et-si-tout-a-n-etait-pas-aussi-complique-une-proposition-de-texte-de-jean-levy-123861665.html

 

 

Repost 0
Published by Comite-pour-une-Nouvelle-Resistance -CNR - dans Politique
commenter cet article
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 00:25

9 Juin 2014 , Rédigé par Le Mantois et Partout ailleurs

 

Le député de l'Elysée Jean-Patrick Gilles vient donc d'être nommé par le premier vizir Manu Militari Valls. Bon, les porte-voix du palais jactent qu'il a pondu un rapport parlementaire très détaillé sur les conditions d'emploi dans les milieux artistiques. Et que le camarade est d'une fraction de l'aile gauche du PS: la Nouvelle gauche qu'il a fondée avec Benoït Hamon, le gauchard qui est au gouvernement. Mais ce dernier détail, la com élyséenne n'en fait pas l'écho. Ben oui, parce qu'au gouvernement, pas plus d'aile gauche du PS que de beurre dans les épinards pour le peuple de France: c'est du blanc bonnet et du bonnet blanc.


Bref, nommer un médiateur de cette trempe, fortement socialiste jusqu'au fauteuil rembourré de député à l'Assemblée nationale, c'est un peu comme si on demandait au ministre des Transports, l'ex-madone du Poitou devenue la Marie-Antoinette de l'Elysée, d'être la médiatrice dans le conflit entre les cheminots et leur super-chef de gare Guillaune Pépy.


Dès lors, Jean-Patrick Gilles a beau tweeté:

Un député PS nommé médiateur dans le conflit des intermittents

Il n'en reste pas moins que, par la même voie, il signifiait son soutien inconditionnel à François Rebsamen, ministre du chômage et de la précarité:

Un député PS nommé médiateur dans le conflit des intermittents

Et le camarade Gilles en rajoutait une couche en proclamant tous les bienfaits de la dite convention Medef-Elysée:

Un député PS nommé médiateur dans le conflit des intermittents

Alors, de quoi il va jacter avec les intermittents Jean-Patrick Gilles, député solférinien et soutien du gouvernement notamment de Benoît Hamon et de François Rebsamen?

 

Roger Colombier

 

Repost 0
Published by Comite-pour-une-Nouvelle-Resistance -CNR - dans Politique
commenter cet article
9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 16:43

http://static.latribune.fr/article_page/149319/programme-hopital-numerique-69-millions-d-euros-pour-les-etablissements-de-sante-franciliens.png

 

 

 

Le MEDEF annonce vouloir limiter les déficits de la sécurité sociale: moindre prise en charge par l’Assurance maladie et plus grande couverture assurée par les complémentaires santé.


La Tribune du 6 juin ( http://t.co/wxRM8h0pKN )  rapporte que par la voix de Claude Tendil, président de sa commission «protection sociale», le MEDEF envisage une refonte complète du système de santé : « (…) il y a assez d’argent dans le système de santé, et, s’il était mieux utilisé, (…) on dégagerait des ressources pour financer l’innovation, la recherche, le développement des industries de santé ».


Le patronat propose une «contractualisation» par des engagements liant l’Assurance maladie, le secteur hospitalier privé et l’industrie pharmaceutique. Un exemple en serait l’instauration d’un "ticket modérateur d’ordre public" non remboursé par l’assurance maladie et les complémentaires.


Ainsi pour le MEDEF il faudrait un troisième « pilier » de la santé : des «sur-complémentaires» facultatives qui prendraient en charge ce que Sécu et complémentaires ne rembourseraient plus.


Le premier pilier (l’Assurance maladie), serait «recentré» sur les soins «essentiels», soit une économie de 10 milliards.


Le deuxième pilier (les complémentaires) ferait l’objet d’un accord national interprofessionnel (ANI).


Les « sur-complémentaires » seraient entièrement à la charge des assurés.


La Tribune conclut que «pour les salariés, un tel système se traduirait mécaniquement par une revalorisation du coût des complémentaires santé (individuelles comme de groupe)».

 

 

Source : 

 

 


Repost 0
Published by Comite-pour-une-Nouvelle-Resistance -CNR - dans Santé
commenter cet article
9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 15:02

http://www.francebleu.fr/sites/default/files/imagecache/462_ressource/2013/01/30/288937/images/la-justice-allemande-enquete-en-ce-moment-oradour-sur-glane-maxppp.jpg

 

Hollande a tous les culots. L’ex-maire de Tulle, par ailleurs proconsul de la République française pour le compte de Barroso et de Frau Merkel, commémore ce 10 juin  les victimes de la barbarie nazie à Tulle : 99 patriotes corréziens pendus pour l’exemple par les S.S. : macabre hommage involontaire des hitlériens à cette Corrèze rouge, surnommée par eux la « petite Russie », tant les Maquis de Corrèze organisés par le P.C.F. clandestin donnèrent du fil à retordre à l’Occupant allemand.

 

Il n’est évidemment pas question de contester ici l’idée que ces Tullois héroïques méritent la gratitude émue de la Nation représentée par sa plus haute autorité légale, sinon morale. En effet, on ne rappellera jamais assez aux jeunes générations ce que fut le nazisme à l’heure où la dernière provocation du glaireux Le Pen (« le point de détail de l’histoire », « Durafour crématoire », et maintenant, « on fera une fournée avec ces gens-là », etc.) jette une lumière crue sur ce qu’est réellement le prétendu « front national » : un lieutenant de Marine Le Pen ne vient-il pas, pour compléter le tableau brunâtre du F.N., de comparer les bouchers de l’O.A.S., qui tentèrent d’abattre De Gaulle, avec les F.T.P., qui furent la force principale de la Résistance patriotique armée ?

 

Mais quelle légitimité MORALE et POLITIQUE a donc Hollande pour fustiger le nazisme dans le département d’Oradour-sur-Glane, lui dont le gouvernement, par Fabius interposé, soutient mordicus le pouvoir pro-nazi de Kiev dont les commandos ont commis un nouvel Oradour à Odessa en faisant griller vifs les quarante communistes partisans de la République populaire du Donbass qui s’étaient réfugiés dans la Maison des syndicats ?

 

Quelle légitimité a Hollande pour dénoncer les crimes nazis alors qu’il a tout fait pour déchaîner la guerre civile en Syrie en présentant des égorgeurs djihadistes comme des « combattants de la liberté » ? Quelle légitimité antifasciste a-t-il alors qu’en Ukraine, l’U.E. atlantique excitée par toute la fausse gauche hexagonale, B.H.L. en tête, cherche à annexer à l’O.T.A.N. cette ex-République soviétique au risque de provoquer une guerre avec la Russie, seconde puissance nucléaire mondiale ? La Russie qui, lorsqu’elle faisait partie de l’U.R.S.S. ouvrière et paysanne, a payé le prix principal (25 millions de morts !) pour délivrer le monde de l’abominable régime hitlérien. Quelle légitimité a Hollande pour célébrer la « mémoire antifasciste », lui dont le gouvernement a mesquinement oublié de commémorer le 70ème anniversaire de la victoire soviétique de Stalingrad, véritable tournant de la seconde guerre mondiale bien avant l’engagement des Etats-Unis sur les plages normandes ?

 

En réalité, comme le disait B. Brecht, « il est toujours fécond le ventre d’où a surgi la Bête immonde » du nazisme. Et ce « ventre », ce n’est pas seulement le fascisme à la Le Pen, qui regrette ouvertement les chambres à gaz et l’O.A.S., et dont le monstrueux parti antitrépublicain et pseudo-patriote aurait dû depuis longtemps être dissout par une République digne de Jean Moulin : le « ventre fécond », c’est la crise systémique sans fin du capitalisme, c’est l’euro-austérité sans rivages, c’est la mise à mort de la République jacobine issue de la Révolution française, c’est le saccage des acquis sociaux du C.N.R., c’est l’euro-délocalisation de toute la grande industrie française et le déclassement massif des prolétaires ; le « ventre fécond », c’est l’anticommunisme et l’antisoviétisme dont on gave les enfants dès l’école primaire en leur cachant le rôle de l’Armée rouge et de la Résistance communiste dans la défaite du Reich ; le « ventre fécond » de l’euro-fascisation, c’est aussi, et avant tout, la mortelle « construction européenne » pilotée par l’Axe Washington-Berlin, c’est la construction d’un Empire euro-atlantique en pleine expansion vers l’Est (« besoin d’aire » dirait le M.E.D.E.F. « français » !) et qui veut à tout prix encercler la Russie. Le « ventre fécond », qui forme le socle de la fascisation dont la dynastie Le Pen est une manifestation impossible à « dé-diaboliser », c’est ce fait patent, que révèle crûment le boycott de classe et de masse des élections européennes de Lisbonne à Sofia : les peuples d’Europe, à commencer par le peuple français, NE VEULENT PLUS DE LEUR EURO, de leur U.E. DE CASSE SOCIALE, de leur O.T.A.N. belliciste ; confrontés au chômage de masse, aux régressions sans fin, à la perte de toute souveraineté, aux guerres impérialistes à répétition, de plus en plus de travailleurs commencent même à comprendre que le maintien du capitalisme est incompatible avec la survie de l’humanité au 21ème siècle.

 

Alors, les maîtres du monde qui n’ont en bouche que les droits de l’homme (qu’ils violent partout !), sont obligés de durcir leur domination : voilà la source profonde de l’euro-fascisation dont les formes nouvelles sont tantôt celles de la libéral-fascisation, tantôt de la social-fascisation. Voilà pourquoi l’ « antifasciste » Hollande et toute sa cour médiatique de pseudo-aboyeurs anti-F.N. ne rougissent pas, comme le grand « démocrate » Obama, de soutenir à Kiev les tueurs gammés de Svoboda ou de Pravy Sektor, ni de fréquenter, dans le cadre de l’U.E. et de l’O.T.A.N., les fascistes hongrois d’Orban et les nostalgiques baltes des Waffen SS lettons. Que leur importe, pourvu que tous ces gens soient anticommunistes, antisoviétiques, atlantistes, russophobes… et partisans de la grande Europe atlantique en pleine ruée vers l’Est !

 

Décidément, hommes veillez et faites preuve, si l’on ose dire, d’une vigilance antifascistes TOUS AZIMUTS : car, sans renoncer à ses formes anciennes les plus noires et les plus discréditées, l’euro-fascisation peut facilement aujourd’hui se farder de rose-brun ou d’un bleu marial de plus en plus proche du « bleu marine » !

 

 

Source:

http://www.initiative-communiste.fr/wp-content/uploads/2013/05/Banniere-IC2.gif

 

Repost 0
Published by Comite-pour-une-Nouvelle-Resistance -CNR - dans Politique
commenter cet article
9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 12:24

fascistes svoboda ukraineLe régime de Kiev persiste dans le processus d’interdiction du parti communiste en Ukraine (KPU). Une enquête a été ouverte aux motifs d’une soit disant alimentation du séparatisme dans l’est ukrainien. Rappelons que tous ce qui s’oppose aux hommes liges de l’OTAN des USA et de l’UE à Kiev est estampillé « séparatistes pro-russe »…


En premier lieu, il faut observer que le pouvoir pro-OTAN pro-UE et pro-Oligarque soit disant démocratique tente d’écraser toute opposition populaire par tous les moyens, y compris et en particulier en lançant ses tanks, ses avions de chasses, ses missiles contre les populations du Donbass, en interdisant les partis politiques d’opposition. En second lieu, il faut constater que c’est un procureur on ne peut plus non indépendant,non neutre et non équitable qui est en charge de l’enquête. C’est Oleg Manhitsky procureur général par intérim, éminent membre du parti fasciste Svoboda qui est chargé de l’enquête.

 
Le même dont la télévision allemande avait montré la façon plus que douteuse de ne pas mener l’enquête sur les snipers d’EuroMaidan (voir notre article sur le sujet). Un membre de ce parti Svoboda dont les députés ont agressé physiquement en plein parlement le secrétaire général du KPU (voir notre article sur le sujet).


Le PRCF réaffirme à nouveau sa totale solidarité internationaliste et antifasciste au peuple ukrainien, aux communistes d’Ukraine.

Ce dont l’interdiction du parti communiste en Ukraine est le nom : souvenons nous des années 30 et de l’installation au pouvoir des nazis.

De tous cela bien entendu, vous n’entendrez point parler dans nos médias déversant une propagande unanime, à sens unique comme aux pires heures de notre histoire.


serpent_soldatLes « spécialistes », notamment ceux de ce journal officiel du système qu’est Le Monde tel Piotre Smolar dans le débat suivant par exemple, n’ont eu de cesse de vouloir camoufler le fait que le régime issu du coup d’état d’EuroMaidan a mis au pouvoir des fascistes. Alors osons une comparaison factuelle.


Le régime putchiste de Kiev, c’est 6  ministres issus de partis ouvertement fascistes au gouvernement, sans compter ceux à divers postes clés, En janvier 1933, outre le chancelier Hitler, le gouvernement ne comporte que deux . ministres du parti nazi. Jugez plutôt :


  1. Oleksandr Sych. vice-premier ministre. Membre du Comité executif de Svoboda – en charge de l’idéologie…).Citation : “Les femmes feraient mieux d’apprendre a mener un genre de vie pour éviter le risque de viol, y compris celle de la consommation d’alcool et d’être en mauvaise compagnie.”

  2. Le ministre de la Défense est Ihor Tenyukh, Svoboda. Il a été viré après le départ de la Crimée, car il a été jugé trop mou (sic) et aurait du répliquer par les armes à la Russie
  3. Andreï Mokhnyk, ministre de l’Écologie , député de Svoboda, 41 ans
    “il existe aujourd’hui en Ukraine les conditions de brassage pour une «troisième révolution» : elle sera à la fois sociale et nationale.”

  4. Ihor Shvaika, ministre de l’Agriculture, député de Svoboda, 38 ans. Il a comparé la communauté vietnamienne de Kharkiv à une “tumeur maligne”

  5. Serhiy Kvit. ministre de l’Éducation et de la Science, ancien responsable du groupe néonazis Trident, proche du leader de Pravy Sektor…

  6. Dmitri Boulatov, ministre de la Jeunesse et des Sports, membre d’Autodéfense ukrainienne (UNA-UNSO, groupe néonazi paramilitaire), connu aussi pour ses liens très étroits avec le groupe « Secteur Droit ».

  7. Andrei Parubiy secrétaire du Conseil national de Sécurité et de Défense (organe qui chapeaute le ministère de la Défense et les Forces armées). Il est membre du parti Patri du 1er ministre, mais a fondé Svoboda…

  8. Oleg Makhnitsky.Procureur général, membre de Svoboda (c’est lui qui enquete avec le coude sur les snipers de Kiev)

  9. Tatiana Chornovol, à la tête du Bureau anti-corruption – elle a été membre de l’UNA-UNSO, dont elle a même été la responsable de la communication… ”

C’est ce gouvernement qui vient d’organiser les soit disant élections présidentielles du 25 mai. Élection non reconnue dans l’est du pays et qui s’est tenue dans un contexte de violence et d’intimidation de la part des autorités de Kiev qui a conduit nombre de candidats, dont Piotr Simonenko du KPU, à renoncer à ce présenter en cours de campagne. Il faut dire que ce dernier a fait l’objet d’une tentative d’assassinat à la sortie d’un studio de télévision (lire notre article sur le sujet). Et que le KPU est d’ores et déjà interdit dans plusieurs régions du pays.


Dans le même temps, signalons également que les groupuscules armés, les milices des partis fascistes tels que Svoboda ou Pravy Secktor ont été intégrés aux forces de sécurités ukrainiennes dans une soit disant « garde nationale » forte de plusieurs dizaines de milliers de recrues qui a été chargée de « sécuriser » cette « élection ».


A l’évidence, les chiens de gardes médiatiques ont raison, il n’y a là aucune raison de s’inquiéter ! Rien à voir avec l’installation des nazis au pouvoir en 1933 dont wikipédia nous donne un aperçu succinct :

 

Pour lire la suite >>> http://www.initiative-communiste.fr/articles/international/interdiction-du-parti-communiste-en-ukraine-les-fascistes-svoboda-charges-mener-lenquete/

 

_______________________________________________________________________

 

Ukraine : Slavyansk  hier ( 8/06/14 ) 

пусть МИР узнает ПРАВДУ!/ que le monde sache la vérité!


  Intenses bombardements 

 

  


Bpmwr1kCUAAkulT

  


 Quatrième jour sans eau à Sloviansk

 


                Fortes émotions dans Slaviansk, les enfants sont évacués

 


Repost 0
Published by Comite-pour-une-Nouvelle-Resistance -CNR - dans Internationnal
commenter cet article
9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 12:13

http://2.bp.blogspot.com/-mjrUcfokH_g/Uuu6Oz2j8mI/AAAAAAAAAjI/wCMzvUin7tQ/s1600/entete-UPCG.gif

 

 

Conférence-débat organisée à Lens par l’Université populaire Ch’ti Guevara ce samedi 14 juin avec la participation d’Annie Lacroix-Riz, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’Université Paris-7 Denis Diderot, et de Stéphane Sirot, professeur d’histoire du syndicalisme à l’I.E.P.


Ces deux auteurs prestigieux présenteront leurs livres récents, Aux origines du carcan européen pour A. Lacroix-Riz et Des syndicats pour la République pour S. Sirot.


A l’heure où l’histoire contemporaine est déformée et dévoyée par les forces réactionnaires (on l’a encore vu avec la commémoration terriblement bien-pensante et unilatérale du 6 juin…), des historiens prennent le parti de la méthodologie scientifique et du progrès humain.


Soutenez-les en invitant vos proches à la conférence-débat intitulée L’histoire contemporaine en résistance !

 

Merci aux destinataires de ce courriel qui travaillent dans les médias ou dans la presse d’annoncer cet évènement culturel lensois et d’y assister.


Jean-François Dejours, Georges Gastaud, prof

 

Pour plus d'info >>> 

L’HISTOIRE CONTEMPORAINE EN RESISTANCE

 

Repost 0
Published by Comite-pour-une-Nouvelle-Resistance -CNR - dans Conférence - débat
commenter cet article
9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 11:58

 

unnamed (60)-copie-1


Ensemble pour renforcer les actions contre les Grands Projets Inutiles Imposés (GPII), pour la préservation des terres et des emplois agricoles, pour un autre choix de société qui ne mettrait plus en danger la biodiversité et l’avenir des générations futures... Faisons du prochain grand rassemblement national contre le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, les 5 et 6 juillet 2014, un moment d’informations et d’échanges militant et festif !


Cette convergence est l’occasion, à partir des luttes locales, décentralisées sur tout le territoire, de populariser et de fédérer ces luttes. Elle se traduira par différentes formes d’actions déterminées : des caravanes, des points de rencontre et d’informations, des meetings dans les villes et campagnes traversées en vue d’arriver au moment du rassemblement final sur les terres de Bellevue le 4 juillet vers 19h.


Ces « caravanes » (à pieds, vélos, tracteurs, voitures...) partiront des principaux sites de lutte où se trouvent les Grands Projets Inutiles et Imposés. Elles convergeront vers Notre Dame des Landes pour arriver au moment du rassemblement final. Six grands parcours sont en train de se dessiner. Plus de 10 caravanes avec des étapes s’arrêteront dans des lieux symboliques de luttes. Huit rassemblements décentralisés sont envisagés le week-end des 28 et 29 juin ainsi que trois grandes convergences les 2 et 3 juillet.


Un grand mouvement, à travers toute la France se met en marche pour dénoncer l’artificialisation des terres agricoles et les grands projets nuisibles. Tous les chemins convergent vers Notre-Dame-des-Landes et son grand rassemblement des 5 et 6 Juillet 2014.


Pour participer aux caravanes ou suivre les mobilisations : convergencesndl.over-blog.com 

 

http://www.bastamag.net/local/cache-vignettes/L500xH388/capture_d_e_cran_2014-06-04_a_12.56.41-08f20.png

_________________________________________________________________________

 

les relais

Texte de Michel TARIN Pour les Glières :

Résistantes et Résistants :

Ne pouvant pas être présent aujourd'hui aux Glières pour raison de santé, c'est de NDDL que je vous Salue ! Et sur la demande de plusieurs Camarades, je leur ai confié mon bâton de marche pour qu'à chaque pas il résonne sur les chemins de convergence des luttes.

Pour moi chaque année ce rassemblement des Glières me rappelle combien l'Engagement de nos Grands Résistants à été déterminent pour notre Liberté et pour la Paix. Aujourd'hui nous avons le devoir de continuer à mettre en pratique les leçons de luttes qu'ils nous ont laissées.

Personnellement je n'oublie pas les trois communications téléphoniques en Octobre et Novembre 2012 avec Stéphane Hessel sur la lutte de NDDL.

Alors Oui plus que jamais il nous faut Résister et Lutter contre le pouvoir des marchands et leur argent. Contre ceux qui nous conduisent à la destruction de notre planète, par l'acapparement des Terres nourricières, la destruction de la biodiversité et l'épuisement des ressources naturelles.

Cela passe par les luttes contre les Grands Projets Inutiles, Ruineux et Destructeurs.

Mais aussi dénoncer et résister aux Répressions Policières que le Pouvoir utilise de plus en plus et qui font de nombreuses Victimes physiques et judicaires.

Combattre et Résister à la montée des mouvements Nationnalistes et Xénophobes comme le Front Nationnal qui prend racine dans le Terreau laissé par les conséquences économiques et sociales des Politiques d'Austérités que l'on nous impose et par l'évasion fiscale entretenue.

Alors pour continuer cette Résistance d'Aujourd'hui :

Toutes et Tous Prenez votre bâton et engagez vous fin Juin sur les chemins de convergence des Luttes dans toute la France et au delà. Elles nous conduiront au Grand Rassemblement des 4-5 et 6 Juillet sur les Terres de NDDL pour collectivement mettre en marche un nouveau Monde plus Juste et plus Respectueux de la Terre, de la Nature, des Hommes et des Générations Futures.

Toutes et Tous à l'Image de nos Grands Résistants continuons chaque jour à nous Indigner, à Résister et Lutter pour l'avenir de l'humanité ...

unnamed (61)

 

 

Repost 0
Published by Comite-pour-une-Nouvelle-Resistance -CNR - dans Notre Dame des Landes
commenter cet article
9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 11:00

BpiSuyBIUAA1Fn1--1-.jpg

 

 

François Hollande et le peuple français saluent la mémoire de tous ceux qui ont contribué au débarquement du 6 juin sur les côtes normandes. L'Afrique n'est pas conviée. Pourtant, sa contribution a été importante. Une énième ingratitude pour cet éditorialiste guinéen.

 

http://www.courrierinternational.com/files/imagecache/article/2014/06/0606-DDayAfri.jpg
Le 6 juin 2014, au Château de Benouville, à l'occasion de la commémoration du 6 juin 1944 -AFP/Saul Loeb
Pas de représentants de l’UA [Union africaine], de chefs d’Etat ou d’anciens combattants en provenance de l’Afrique. En soi, c’est là une négation du sacrifice que les Africains ont consenti aux Alliés pour que le débarquement et, plus globalement, la victoire soit possible. Mais ils n’en sont pas à leur première ! 

Naturellement, si l’on considère uniquement ce qui s’est passé à la date du 6 juin, on pourrait ne pas voir l’éminent rôle qui a été celui de l’Afrique et des Africains dans la victoire des forces alliées. Si l’on se met dans cette perspective des plus étroites, on comprendrait que Barack Obama, la Reine Elisabeth II ou encore Stephen Harper soient aux premières loges. De ce point de vue, on comprendrait même que les ennemis d’hier que sont notamment l’Allemagne, la Pologne, l’Italie, etc. soient également conviés. De ce point de vue donc, même la venue du turbulent Vladimir Poutine ne saurait surprendre. Et c’est décidément ainsi que les organisateurs de la cérémonie d’aujourd’hui perçoivent les choses. 

Aucun tirailleur 

Autrement, l’Afrique aurait au moins été représentée parmi les 800 vétérans étrangers attendus. Malheureusement, aucun tirailleur ne sera du rendez-vous. Ils ont été oubliés. Comme ils l’ont toujours été, du reste. De la part de la France et du monde, c’est une ingratitude flagrante à l’égard du continent africain. Parce qu’en effet, s’il est vrai que les Africains n’ont peut-être pas fait partie des troupes qui ont débarqué en Normandie, ils étaient là durant tout le processus qui a précédé ce jour historique. 

L’Afrique était notamment là, servant d’assise territoriale et de cadre de repositionnement pour les forces alliées. Si elles n’avaient pas eu l’Afrique comme base arrière, les puissances alliées auraient certainement souffert de l’occupation du canal de Suez par l’Italie ou par celle des territoires asiatiques par les Japonais.

249 000 Africains mobilisés 

Or, l’implication du continent berceau de l’humanité ne s’était point limitée à l’utilisation de ses ports et aéroports. Elle a également contribué à l’effort de guerre en y envoyant ses braves fils et en donnant de ses immenses richesses. A propos, des historiens estiment qu’entre 1940 et 1944, ce sont quelque 169 000 combattants qui furent mobilisés dans l’Ouest africain britannique. Pour ce qui est des colonies françaises, les mêmes auteurs estiment à 80 000 le nombre de combattants mobilisés dans le cadre des campagnes de “la France libre”. Une bonne partie n’est jamais revenue du front. L’Afrique fut également sollicitée pour participer aux dépenses militaires. 

L’ombre du discours de Dakar 

Comme on le voit donc, contrairement à ce qui est incarné dans la cérémonie de ce jour en Normandie, la contribution africaine à la victoire contre l’Allemagne nazie n’est pas des moindres. L’Afrique a offert son sol comme champ de bataille, ses fils comme combattants et ses avoirs comme contributions financières. Mais 70 ans après, on fait comme si elle n’avait rien fait. C’est à croire que l’objectif est de falsifier l’Histoire, en gommant la partition que les Africains y ont jouée. 

Décidément, [l’ancien président français] Nicolas Sarkozy n’est peut-être pas le seul à penser que ''l’Afrique n’est pas assez entrée dans l’histoire'' ! En vérité, certains maîtres à penser tiennent toujours à la ''débarquer'' de l’Histoire. Mais, ça, c’est une autre histoire…

 

Source : Courrier international 

 

__________________________________________________________________________________

 

L’Afrique oubliée des cérémonies de commémoration du débarquement

 

SAMEDI 7 JUIN 2014 / PAR ANTOINE GANNE

 

http://www.afrik.com/local/cache-vignettes/L200xH299/arton40707-80fa0.jpgAlors que Barack Obama, Vladimir Poutine ou la reine d’Angleterre ont été accueillis en grande pompe par la France et François Hollande, l’Afrique a été la grande oubliée de ces cérémonies. Pourtant les « tirailleurs sénégalais » ont écrit dans le sang l’histoire de la France lors de la seconde guerre mondiale. Venant d’Afrique Noire et du Maghreb, compagnons du Général De Gaulle dès le début de la Résistance, ils n’ont pas eu la reconnaissance de leurs pairs et de l’Histoire.

 

Commémoration du D-Day : où sont les tirailleurs ? 20 300 Maghrébins et 21 500 Africains sont tombés pour la libération de la France. Mais cette dernière semble l’avoir oublié.

 

Retour en quelques articles sur la place des soldats africains dans le conflit.

 

- L’armée de la France libre était africaine : 
- Le Tata sénégalais de Chasselay : Un cimetière à la mémoire de l’héroïsme des Africains tombés pour la France 
- La France rend hommage à la « Force Noire » : Jean-Marie Bockel et Rama Yade ont célébré la mémoire des soldats noirs tombés pour la France pendant la Grande Guerre 
- Appel du 18 juin : critique de l’esprit français et hommage aux soldats africains : Tribune de Raphaël Adjobi 
- France : l’Assemblée entérine la revalorisation des pensions des anciens combattants des ex-colonies 84.000 anciens soldats sont concernés. Les députés français ont entériné à l’unanimité la revalorisation des pensions des anciens combattants des ex-colonies françaises. 
- France : Un mémorial pour les soldats musulmans morts à Verdun

 

http://t.co/O5zq9uORGp

 

 


Repost 0
Published by Comite-pour-une-Nouvelle-Resistance -CNR - dans Histoire
commenter cet article